Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Une commande filaire pour boîtier Pentax K10D

Sauvegarder: J'aime

Partager:

Difficulté:

Comment créer une commande filaire pour un reflex avec qq interrupteurs


En matière de photographie, je fais surtout de la macro de fleurs de montagne. Or qui dit macro, dit souvent faible luminosité, donc besoin de pose lente pour avoir une profondeur de champs suffisante… et donc gros risque de bougé, même avec un mini trépied !


Sur les “vieux” réflex, on utilisait un déclencheur mécanique qui venait se visser directement sur le bouton de prise de photos… et oui, j’ai connu ça, ce qui ne me rajeunit pas ! 😉
Mais désormais, c’est une télécommande infrarouge voir radio qu’il faut acheter… à moins de voir s’il n’y aurait pas moyen de “bidouiller” la mini-prise jack 2,5mm qui se voit affublée d’un petit dessin en forme de télécommande filaire sur mon boîtier… et là, bingo, sur mon Pentax K10D, on peut en effet passer par là pour commander la mise au point et la prise de vue !!!


Voyons cela de plus près !

Matériel :

Budget : Non défini

  • Afin de faire quelque chose de pas trop moche, de pas trop gros et de pas trop cher (ça en fait, des “pas trop”…), après avoir fait un premier test avec de gros interrupteurs, j’ai finalement eu besoins de :
  • un interrupteur de lampe de chevet (récup’),
  • un bouton poussoir (récup’ d’un vieux PC),
  • un cordon mâle-mâle jack 3,5mm (un câble audio qui traînait par là),
  • une prise femelle jack 3,5mm (déssoudée sur une vieille radio),
  • un adaptateur jack femelle 3,5mm vers mâle 2,5mm
  • Attention de bien prendre des prises stéréo et non mono ou multiples pour les prises jack.L’utilisation d’une prise jack 3,5mm femelle est facultative : ça me permet juste de pouvoir débrancher le fil de la télécommande… et du coup, aussi de pouvoir conserver ma rallonge jack 3,3mm mâle-mâle pour une autre utilisation.

Etape 1 : Comprendre le schéma de raccordement


Rien de très compliqué :

  • le premier contact de la prise jack est le commun,
  • le contact suivant sert à la mise au point,
  • et le dernier à la prise de vue (déclenchement).

Pour la mise au point, on va se servir de l’interrupteur, puisque celle-ci doit rester active pour la prise de vue.
Par contre, pour le déclenchement, c’est un bouton poussoir qui va servir, et on appuiera dessus autant de fois que l’on veut prendre de photos !

Etape 2 : Insérer le bouton poussoir dans l’interrupteur

Bon, ben on “charcute” un peu le boîtier de l’interrupteur de lampe de chevet pour pouvoir y glisser notre petit bouton poussoir et on le raccorde conformément au schéma de l’étape 1.
NB : mon interrupteur de lampe de chevet (comme la plupart de ce type d’interrupteur) ne “coupant” en fait qu’un des deux fils qui lui sont raccordé, je me suis servir de l’autre bornier pour joindre le second fil de mon bouton poussoir et la prise jack femelle (=> on a l’impression, sur les photos, que mon bouton poussoir est branché en parallèle avec l’interrupteur, ce qui n’est pas le cas, attention !).

Restez zen, et mettez un petit point de colle si besoin, mais je n’en ai même pas mis : le tout est assez serré pour rester en place !

Etape 3 : Insérer la prise jack 3,5mm femelle dans l’interrupteur

Idem de l’autre côté de l’interrupteur de lampe de chevet : on bidouille au mieux pour faire rentrer la prise jack femelle, et on la raccorde aux autres éléments en se référant au schéma de la première étape.

En fait, il suffit juste d’agrandir / arrondir un peu le passage de fils déjà présent sur l’interrupteur.

Etape 4 : Fermer la commande et tester le tout !

Et voilà ! :

  • on ferme notre interrupteur (si possible, utiliser un boîtier vissé plutôt que simplement clipsé, c’est plus costaud),
  • on le raccorde à la rallonge jack 3,5mm mâle-mâle,
  • on branche notre adaptateur jack3,5mm vers jack 2,5mm de l’autre côté de cette rallonge,
  • et on branche le tout sur le boîtier réflex !

Un appui sur l’interrupteur pour faire la mise au point et la verrouiller, et un appui sur le bouton poussoir pour prendre la photo !
NB : sans avoir oublié de mettre le réflex sur “On” bien sûr ! 😉 )

Personnellement, je suis ravi de ce petit bricolage qui fonctionne très bien et trouve sa place sans problème au fond de la (pourtant pas grande) sacoche de mon appareil photo !

Modifier mon Tutoriel

Sauvegarder: J'aime

Partager:

Recevez une fois par mois les meilleurs tutoriels Déco dans votre boîte mail


Ces tutoriels devraient vous plaire

Commencez l'Arduino
Lyre à LED de spectacle radiocommandé
Température extérieur en 2.4Ghz Arduino Raspberry Pi

Découvrez tous les tutoriels partagés sur Oui Are Makers

Powered by Oui Are Makers