Un Tableau de Bord numérique

Medium rglbqkchvqd4tndhg8mr

Difficulté:

Comment afficher tout un tas d’informations sur un vieil écran LCD depuis un Raspberry Pi



L’idée est de créer ce que les anglais appellent un “dashboard” : en fait, une unique page web qui sera hébergée sur un Raspberry Pi et affichée sur un écran LCD de récupération.
La page web se voudra le plus personnalisable possible et contiendra des modules à activer selon nos envies / besoin comme, par exemple :


  • un widget de prévisions météo,
  • une horloge
  • la phase actuelle de la lune et une vision “en temps réel” de notre Terre
  • un fil Rss
  • etc…

L’idée générale est reprise du site Magdiblog, mais le fonctionnement a été complètement ré-écrit, plutôt dans l’esprit du projet statuspanic et de son fichier “.json”.

Matériel

Medium ao2ttfhialxiu4omwr21

Budget:

65 €

Il nous faut :

  • un Raspberry Pi B (et non “B+” comme stipulé initialement, merci Greda !) (30€ ou mieux, un Pi 2) : Disponible ici
  • une carte SD (4Go mini, j’ai utilisé une 8Go classe 10 à 7€) : Disponible ici
  • un vieil écran plat avec une connectique HDMI ou DVI minimum (19″ DVI trouvé à 20€ chez Affair’s)
  • un câble HDMI vers DVI (7€ sur Amazon) : Disponible ici
  • une alimentation 5V 1A mini (récup’ d’un téléphone Samsung)
  • un câble Ethernet pour raccordement à ma Box
  • quelques chutes de bois pour refaire un cadre pour l’écran (mais un support mural Vesa pourrait aussi aller)

Etape 1 : L’aspect physique des choses

Moui, commençons par du simple avant de nous perdre dans les méandres de Raspbian 😉 !

Pour ma part, mon Raspberry Pi est fixé dans le local technique de ma maison : je lui ai installé une prise électrique dédiée, et il est raccordé à ma Box Internet via un câble Ethernet, celle-ci se trouvant dans le même local.

Ensuite, j’ai juste percé la cloison séparant ce local technique de la cuisine, et j’ai fixé de l’autre côté mon écran LCD, qui est du coup visible de l’ensemble “salon / salle à manger / cuisine”.

Plutôt que de “simplement” utiliser un support VESA pour ce faire, j’ai préféré enlever tout l’arrière de mon écran, et le remplacer par un cadre en bois qui vient se fixer directement sur mon mur… mais bon, chacun ses goûts et ses contraintes, moi, j’ai une femme qui trouve que juste accroché au mur, “ça fait vraiment trop TV d’hôtel, ou pire, d’hôpital, beurk !” 😉

Etape 2 : Installer une version Raspbian “de base” sur la carte SD

Medium teri3arj8uju4iiesyer


Rien de bien particulier ici, il s’agit de récupérer la dernière version de Raspbian sur le site officiel, et la transférer sur la carte SD, de la manière la mieux appropriée à votre système d’exploitation (Windows, Mac OS ou Linux).

J’ai choisi Raspbian en version “Wheezy” car la dernière version “Jessie” semble encore poser quelques soucis vis à vis de Chromium, mais libre à vous d’essayer !

Une fois la carte SD insérée dans votre RPi, le processus d’installation se lance tout seul et vous n’avez qu’un minimum de chose à faire via le programme “raspi-config” qui s’ouvre.
Là encore, rien de spécifique, mais pensez bien à :

  • étendre la partition à tout l’espace disponible de votre carte
  • régler au mieux les paramètres internationaux : jeu de caractère (fr-FR UTF-8), fuseau horaire (Europe – Paris) et clavier (selon votre matériel…)
  • activer SSH

J’ai aussi augmenté la quantité de mémoire allouée au moteur graphique à 128Mo, modifié le mot de passe de Pi et le hostname du RPi, mais rien d’obligatoire !

Une fois tout cela fait et le RPi redémarré, on a une installation fraîche et “standard” de Raspbian… mais on va optimiser un peu tout cela !

Etape 3 : Alléger et optimiser un peu Raspbian

Medium advhnenmlamg58nby1d1


Cette étape sort un peu du contexte de ce projet et n’est pas obligatoire, mais elle n’est pas non plus hyper technique et jusqu’au-bout-iste (je n’aborde pas la sécurité), il s’agit juste d’enlever le plus gros des choses installées “par défaut” et qui ne nous serviront pas, et de faire quelques réglages de base pour avoir une distribution à jour et le plus stable possible.
Ces opérations peuvent se faire directement sur le RPi ou via SSH en saisissant la commande suivante dans un terminal
(valable pour les dernières versions de Wheezy et Jessie, utilisant dhcpcd) :
ssh pi@nom-d-hote-de-votre-rpi.local
-> par défaut, le nom d’hôte est raspberrypi
-> si ça ne marche pas (en particulier sous Windows…), il vous faudra connaître l’adresse IP de votre RPi et saisir :
ssh pi@adresse.ip.du.rpi

Mettre à jour Raspbian
Commençons par mettre à jour Raspbian et le firmware du RPi en tapant les commandes suivantes :
sudo apt-get update
sudo apt-get upgrade
sudo rpi-update

Un petit df -h nous montre qu’on a déjà 2,7Go de données.. sur une carte de 4Go, ça fait beaucoup alors qu’on n’a encore rien fait !

Alléger Raspbian

ATTENTION ! : en cours de suppression, le fichier “/etc/network/interfaces” va disparaître (ben oui, c’est un bug de Raspbian…) => je vous conseille donc d’en faire une copie (sudo cp /etc/network/interfaces /etc/network/interfaces.svg) pour pouvoir le restaurer ensuite (sudo mv /etc/network/interfaces.svg /etc/network/interfaces) !

En suivant l’exemple de Samat, j’ai créé un script “tdb314.sh” permettant d’enlever les programmes liés au développement et à tout ce qui est éducation / programmation.
Il suffit de :

  • le récupérer via le lien ci-dessous ou via un wget vers l’adresse associée,
  • le dézipper
  • le rendre exécutable via sudo chmod 755 tdb314.sh
  • l’exécuter via ./tdb314.sh

Vous pouvez bien sûr d’abord le modifier en ajoutant vos propres options !
Je n’ai pas du tout touché à l’environnement graphique alors que, dans un souci d’économie des ressources du RPi, on ne va utiliser que le gestionnaire de fenêtres “OpenBox” et non le bureau complet de Raspbian… il y aurait donc sûrement matière à optimiser encore les choses, mais bon…

Il y a encore quelques petites choses à enlever :
sudo rm /opt/vc/src/hello_pi/hello_video/test.h264
sudo rm /usr/lib/gcc/arm-linux-gnueabihf/4.6/cc1plus
sudo rm -r /home/pi/python_games

Et pour finir le nettoyage :
sudo apt-get autoremove
sudo apt-get clean

Voilà, on devrait être autour des 1Go, c’est mieux ! 😉

Supprimer le Swap
Le Swap est un fichier d’échange utilisé par Linux quand la mémoire est saturée.
Le souci, c’est que ça fait appel à de nombreuses écritures sur la carte SD qui n’aime pas trop ça, et dans notre cas, on va essayer de limiter l’utilisation des ressources pour pouvoir nous en passer !
Pour cela :
sudo dphys-swapfile swapoff
sudo dphys-swapfile uninstall
sudo update-rc.d dphys-swapfile remove
sudo reboot

Et pour vérifier que c’est bon, on fait un free et on vérifie que la ligne “Swap” est bien à 0.

Préserver notre carte SD !
Les cartes SD, même les meilleures, ont un gros défaut : elles supportent un nombre “limité” de cycles d’écriture…
Or Linux peut être appelé à écrire régulièrement des données, en particulier des fichiers temporaires et des fichiers de “log” (des journaux d’événements).

Pour les fichiers temporaires, il suffit de déplacer leur écriture en mémoire vive via l’outil “tmpfs” en éditant le fichier “/etc/fstab” (sudo nano /etc/fstab) et d’y ajouter les lignes suivantes :
tmpfs /tmp tmpfs defaults,noatime,nosuid,size=10m 0 0
tmpfs /var/tmp tmpfs defaults,noatime,nosuid,size=10m 0 0

Pour les fichiers “log”, on va installer le petit programme “ramlog” :
wget
http://www.tremende.com/ramlog/download/ramlog_2.0.0_all.deb
sudo dpkg -i ramlog_2.0.0_all.deb
sudo reboot

Puis redémarrer encore une fois le RPi et vérifier que tout est OK en tapant sudo /etc/init.d/ramlog status

Ouf !, bon, je crois qu’on est prêt à rentrer dans le vif du sujet, en commençant par ajouter les choses dont on a besoin !

Etape 4 : Installer le serveur web, gérer le lancement de l’afficheur et créer le 1er module !

Medium l8tnqfr7npt6nq1tpgct

http://blog.ouiaremakers.com/wp-content/uploads/formidable/tdb314.sh_1.zip


Rappel : notre “tableau de bord” est en fait une unique page web que l’on veut afficher de façon autonome et automatiquement au démarrage de notre RPi.

Un serveur web
Pour cela , nous avons d’abord besoin d’installer un serveur web, en l’occurrence “apache” et de quoi interpréter “php” :
sudo apt-get install apache2 php5

Ben… c’est tout, il n’y a rien de spécial à paramétrer, tout est fait par défaut lors de l’installation !

Si, on va quand même modifier un peu les droits d’accès pour faciliter la suite :
– on attribue le dossier “/var/www” au groupe “www-data” au lieu de “root” : sudo chown -R www-data:www-data /var/www
– on ajoute ce groupe à “pi” : sudo usermod -aG www-data pi
– on ajoute le droit d’écriture au groupe “www-data” sur le dossier “/var/www” : sudo chown -R g+w /var/www

On vérifie que c’est bon en saisissant l’adresse “http://ip-du-RPi/” dans un navigateur, une page “It Works !” doit s’afficher.

Un navigateur internet “pas trop lourd”
On installe Chromium, la base libre de Chrome : sudo apt-get install chromium

Bon, sous “Wheezy”, c’est une vieille version de Chromium qui est installée (22, alors qu’on en est à la… 45), et elle a quelques bugs, mais j’ai essayé “Epiphany” qui est fourni avec Raspbian, et je n’arrive pas à le configurer pour être en mode plein écran… J’ai aussi essayé “Midori”, mais il semble avoir un peu les bugs de Chromium alors…

Un masqueur de souris 😉
Il s’agit d’un mini programme permettant de faire disparaître le curseur de la souris au bout d’un temps donné : sudo apt-get install unclutter

Le contenant web “de base”
Récupérez le fichier “tdb314.zip” joint et dézippez-le dans “/var/www/”
Si besoin, ré-attribuez le dossier au groupe “www-data” : sudo chown -R www-data:www-data /var/www/tdb314/
Vous voilà avec l’arborescence de base de l’afficheur :

  • un dossier “tdb314” qui contient la page de base “index.php”, le fichier qui va gérer les modules “config.json” et un petit fichier “readme.txt” d’explications
  • un sous-dossier “modules” qui comprend le premier module “horloge”
  • un autre sous-dossier “ressources” qui comprend les fichiers nécessaires à tout le site comme “reset.css” et “style.css”, les pages de style générales du site, ainsi que “javascript.js” et “jquery.js” les programmes javascript qui vont permettre d’afficher les modules et de les rafraîchir au besoin.

On peut faire un essai dans un navigateur, la page doit être noire, s’appeler “TdB-314” et afficher l’heure et la date dans un cadre en haut à gauche de l’écran !

Il vous reste éventuellement à adapter tout cela à la taille de votre écran : pour cela, il vous sufit d’éditer le fichier “config.json” et de modifier les infos que vous voulez (n’hésitez pas à faire des essais !) : nano /var/www/tdb314/config.json

Associer l’ouverture de cette page web au lancement du serveur X
Pour cela, il faut créer le fichier “.xinitrc” dans le “home” de l’utilisateur “pi” : nano .xinitrx
Et y saisir :
#!/bin/sh

# Cache le curseur de la souris au bout de 1 seconde
unclutter -idle 1 &

# Demarre le gestionnaire de fenetres
openbox-session &

# Demarre Chromium
chromium –kiosk –incognito « http://localhost/tdb314/index.php »

On peut tester si ça marche en tapant startx à l’invite de commande : une fenêtre noire doit apparaître, avec le curseur de souris au milieu, puis le navigateur internet s’ouvre en plein écran et notre page noire de toute à l’heure s’affiche.

Paramétrer le lancement automatique de l’afficheur eu démarrage du RPi
Rien de compliqué, il suffit d’ajouter une ligne au fichier « /etc/rc.local », avant la ligne finale « exit 0 » qui doit obligatoirement clore ce dernier :
su – pi -c ‘startx’ &

NB1 : su – pi = permet de démarrer un nouveau shell de connexion en tant que pi (il y a bien un espace avant “pi”)
NB2 : -c ‘startx’ = permet de lancer la commande de démarrage de X
NB3 : & = permet de lancer tout ça sans s’arrêter et bloquer la suite des événements.

Et voilà, au démarrage du RPi, on doit tomber automatiquement sur notre page noire… ne reste plus qu’à y ajouter des modules… partie la plus sympa du projet !

Etape 5 : Comprendre le fonctionnement général des modules

http://blog.ouiaremakers.com/wp-content/uploads/formidable/tdb3141.zip


Voici comment créer et donc, comment fonctionne, un module :

  1. Choisir un nom :
    Ca paraît bête, mais c’est très important => le choisir court (1 mot seul dans l’idéal) et parlant, par exemple “horloge” pour notre 1er module,
  2. Créer le répertoire associé :
    Dans le répertoire /modules/, on ajoute un dosier protant le même nom que le module
  3. Y placer les deux fichiers de base de chaque module :
    – “index.php” : qui va contenir le programme du module,
    – “nom-du-module.css” : qui va contenir sa mise en page => “horloge.css” pour notre 1er module.
  4. Activer le module dans le fichier “config.json” :
    En ajoutant au ficher “config.json” les lignes suivantes :
    {
    “name”: “nom-du-module”,
    “width”: “530px”,
    “top”: “10px”,
    “left”: “10px”,
    “update”: 1,
    “args”:
    {
    “nom-argument-1”: “valeur”,
    “nom-argument-2”: “valeur”
    }
    }

    – “name” reprend le nom exact du module
    – “width”, “height”, “top” et “left” permettent de dimensionner et de placer le module par rapport au coin haut gauche de l’écran
    – “update” permet de donner une fréquence de rafraichissement du module, en secondes, ou “0” pour ne jamais le rafraichir.
    – la sous-partie “args” est facultative et permet de passer au module des info supplémentaires, comme la taille de la police de caractères à utiliser pour l’heure et la date de notre module “horloge”.

En gros, c’est tout.. mais bien sûr, le plus difficile, c’est de créer le programme du fichier “index.php” de chaque module 😉 !
Pour ce faire, vous disposez des langages “php” et “javascript”, et des infos du fichier “config.json”.

Si on ouvre le fichier “index.php” du module “horloge” par exemple :
– on trouve d’abord quelques lignes de php permettant de récupérer les “args” du fichier “config.json”
– puis un script javascript qui récupère l’heure et la date à un instant t et les met en forme.

Si vous maîtrisez un peu ces deux langages, il n’y a rien de sorcier, sinon, on trouve de nombreux scripts “tout prêts” sur Internet, et je vais en décrire quelques uns ci-après !

Etape 6 : Module xPlanet

Medium n2dafuyqqxn1afzm0s7o


Un superbe module, issu d’un très vieux programme existant sous Linux !

Commençons par installer ce soft : sudo apt-get instal xplanet

Ensuite, il va falloir récupérer les cartes (“map” en anglais) nécessaires au programme pour le rendu de la Terre et de la Lune : le programme en contient déjà une de chaque, mais je vous ai préparé un dossier “xplanet” dans lequel il y a des cartes “HD” de la Terre et de la Lune ainsi qu’une carte pour les nuages, une autre pour les éclairages de nuit (sinon, xPlanet se contente d’assombrir la carte de la Terre pour simuler la nuit) et une carte de la Terre pour les 12 mois de l’année afin de figurer les saisons (soyons fou 😉 ) !
Il vous suffit donc de récupérer le fichier “xplanet.zip” joint à cet article et de le dézipper dans le dossier “/var/www/tdb314/ressources/”

Je l’ai mis à cet endroit car j’ai en fait créé deux modules et non un seul : “xplanet_terre” pour afficher la Terre et “xplanet_lune” pour la Lune => les “maps” sont donc bien une ressources commune à plusieurs modules !

Enfin, dans ce dossier, vous verrez aussi plusieurs fichiers de scripts, nécessaires au fonctionnement général de xPlanet :

  • “xplanet.conf” : le fichier de configuration de xPlanet, qui va définir ses paramètres globaux (couleur d’arrière plan, etc.) et indiquer où se trouvent les cartes à utiliser pour générer une image de la Terre et de la Lune
  • “xplanet.sh” : le script qui va générer les images finales, avec les options suivantes :
    -conf : indique où se trouve le fichier de configuration “xplanet.conf”,
    -output : indique où enregistrer le fichier généré,
    -wait : indique l’intervalle à attendre entre chaque génération d’image, en secondes,
    -body : indique le nom du corps céleste à représenter,
    -geometry : indique la taille de l’image générée, en pixels,
    -latitude et -longitude : indique les coordonnées du point central de l’image générée (dans notre cas, au dessus de l’Italie, histoire de bien voir la France, toute l’Europe, l’Afrique et une partie de l’Amérique du Nord avec le pôle Nord, mais on pourrait se placer au niveau du Soleil, et on verrait alors toujours la face illuminée de la Terre, histoire de voyager un peu 😉 )
  • “xplanet_cloud.sh” : un script qui permet d’actualiser la carte des nuages… mais honnêtement, ça ne marche pas, ou plutôt, l’accès à ces cartes est payant et je ne m’en sert donc pas…
  • “xplanet_earth.sh” : un script qui permet, le 1er de chaque mois, de choisir la carte associée de la Terre, afin de figurer le passage des saisons.

Alors, si vous voulez malgré tout essayer d’actualiser la carte des nuages, il vous faut :

  • rendre le script associé exécutable : sudo chmod 755 /var/www/tdb314/ressources/xplanet/xplanet_cloud.sh
  • ajouter un ligne associée au démon “cron” :
    sudo crontab -e
    0 */4 * * * /var/www/tdb314/ressources/xplanet/xplanet_cloud.sh

    Ceci pour une actualisation toutes les 4 heures.

Et surtout, pour lancer xPlanet au démarrage, il faut :

  • copier le script “xplanet.sh” dans le répertoire “/etc/init.d/”
    sudo cp /var/www/tdb314/ressources/xplanet/xplanet.sh /etc/init.d/xplanet.sh
  • le rendre exécutable
    sudo chmod 755 /etc/init.d/xplanet.sh
  • demander son lancement à chaque démarrage avec la commande
    update-rc.d xplanet.sh defaults

Et voilà, désormais (enfin, après redémarrage du RPi) une image de la Terre est générée toutes les 2 minutes, et une de la Lune toutes les 10 minutes (et une des nuages toutes les 4 heures… si ça marche…) !

Reste à l’insérer dans notre page web !
Pour cela, il vous suffit de :

  • télécharger les fichiers “xplanet_lune.zip” et “xplanet_terre.zip” joints à cet article
  • les dézipper dans le répertoire “/var/www/tdb314/modules”
  • modifier le fichier “config.json” en ajoutant les lignes :
    {
    “name”: “xplanet_terre”,
    “width”: “450px”,
    “height”: “450px”,
    “top”: “13px”,
    “left”: “25px”,
    “update”: 120
    },
    {
    “name”: “xplanet_lune”,
    “width”: “224px”,
    “height”: “224px”,
    “top”: “13px”,
    “left”: “480px”,
    “update”: 600
    },

    Libre à vous de modifier ces options !
    NB : attention aux virgules dans votre fichier “.json” : il y a une virgule entre chaque accolade “fermante / ouvrante” qui séparent deux modules, mais il n’y a pas de virgule derrière l’accolade de fermeture du dernier module !

Et n’oubliez pas de redémarrer votre RPi pour prise en compte de tous ces changements.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi visiter le site de xPlanet.

Etape 7 : Un widget météo

Medium bkceotunspystxktvyvc

http://blog.ouiaremakers.com/wp-content/uploads/formidable/xplanet_terre.zip


(et oui, il neige chez moi 😉 !)

Alors, ce module est très simple, puisqu’il ne s’agit “que” d’insérer un widget fourni par un site de météo…
En contrepartie, c’est un des moins personnalisable puisque nous ne sommes pas les générateur du code associé…

Plusieurs sites proposent ce genre de widget, comme my-meteo.fr, tameteo.com, meteocity.com, etc…

Depuis l’un de ces sites, il vous suffit de choisir parmi les options proposées (ville souhaitée, type d’icônes, etc.), de générer le code associé et le copier dans un fichier que vous nommerez “index.php” et que vous mettrez dans le répertoire associé du dossier “modules” !
Associez-y une feuille de style css, où vous pourrez définir, par exemple, que tout ce qui dépasse de la zone attribuée au widget est caché (overflow: hidden;), pour cacher le lien ou la pub vers le site associé 😉

Et enfin, n’oubliez pas de modifier votre fichier “config.json” pour prendre en compte et positionner votre module.

Je vous joint deux exemples de modules météo, un horizontal et un vertical => à récupérer et dézipper dans votre dossier “/var/www/tdb314/modules/”.

Puis voici la partie “.json” de “meteo_h” pour exemple :
{
“name”: “meteo_h”,
“width”: “600px”,
“height”: “185px”,
“top”: “490px”,
“left”: “30px”,
“update”: 3600
},

Dans mon cas, ce module est donc mis à jour toutes les 3600 secondes = 1 heure.

Etape 8 : Module Connexion

Medium ajuyf592nxpvj0fodbmt

http://blog.ouiaremakers.com/wp-content/uploads/formidable/meteo_v.zip


L’objet de ce module est de vérifier que je suis bien connecté à ma Box, et que celle-ci l’est à internet, en tentant de calculer à quelle vitesse.

Je vérifie d’abord, via une commande “ping” que j’ai bien une réponse de ma Box, puis, de la même façon, que j’arrive à joindre la page web de Google.

Dans un second temps, si tout est OK, je fais un test de vitesse en m’appuyant sur un script simplifié du site test.haydont.net : il s’agit de lancer le téléchargement d’un fichier type de taille donnée, de mesurer la vitesse du téléchargement et donc d’en déduire la vitesse de connexion.

Toujours pareil : dézippez le fichier joint “connexion.zip” dans votre dossier “/var/www/tdb314/modules”, puis modifiez votre “config.json” en ajoutant :
{
“name”: “connexion”,
“width”: “220px”,
“height”: “175px”,
“top”: “288px”,
“left”: “420px”,
“update”: 60,
“args”:
{
“ip_box”: “192.168.1.1”,
“ip_internet”: “www.google.com
}
},

Bien sûr, remplacer l’adresse IP de la Box par celle de votre Box, et vous pouvez choisir un autre site que Google.com comme test de connexion à Internet.
Enfin, je lance ces tests toutes les 60 secondes = 1 minute, mais vous pouvez en décider autrement, idem pour le positionnement de ce module !

Etape 9 : Module RSS

Medium nsywje7vvprkuncv2mba

http://blog.ouiaremakers.com/wp-content/uploads/formidable/connexion.zip


Il s’agit ici d’afficher les “n” derniers articles d’un flux Rss d’Internet.

Niveau programmation, j’ai “bidouillé” un truc super simple avec les outils par défaut de php pour ce genre de données, mais il existe des scripts sans doute plus sérieux et complets… cela dit, comme il faut faire “léger”, cela me convient parfaitement 😉 !

Tours pareil : récupérez le fichier joint “rss.zip” et dézippez-le dans votre dossier “/var/www/tdb314/modules/”, puis ajoutez à votre fichier “config.json” les lignes suivantes :
{
“name”: “rss”,
“width”: “610px”,
“height”: “285px”,
“top”: “250px”,
“left”: “660px”,
“update”: 300,
“args”:
{
“url”: “http://www.lemonde.fr/rss/une.xml”,
“nb_items”: 3
}
},

Je lis donc le flux Rss de la Une du journal “Le Monde”, en me limitant aux 3 derniers articles et en lançant une mise à jour toutes les 300 secondes = 5 minutes.
A vous d’arranger tout cela à votre sauce !

Etape 10 : Module… snow

Medium ecwcfqydhduv6kev6foy

http://blog.ouiaremakers.com/wp-content/uploads/formidable/diaporama1.zip


Ben oui, comme il neige ici, voici un petit module qui affiche des flocons de neige sur tout l’écran 😉

Bon, là encore, on trouve plein d’exemples super mignons sur le net… mais rien d’exploitable sans mettre à genou mon “vieux” RPi => ici, on fait “juste” défiler des caractères “*” de différentes tailles sur l’écran…

Toujours le même procédé : téléchargez le fichier “snow.zip”, dézippez-le dans votre dossier “/var/www/tdb314/modules/” puis ajouter les lignes suivantes à votre fichier “config.json” :
{
“name”: “snow”,
“width”: “100%”,
“height”: “100%”,
“update”: 0
}

Et même comme ça… ça a l’air de faire ramer le RPi => s’il y a de bons programmeurs dans la salle avec des idées, je suis preneur ! 😉

Etape 11 : Module Diaporama

Medium spcyshct58zqpprjvkcq

http://blog.ouiaremakers.com/wp-content/uploads/formidable/rss.zip


On veut, ici, afficher une série de phots, une par une, pendant un laps de temps défini.

Une multitudes de scripts de ce genre existent sur le net, tous aux effets de transitions plus beaux les uns que les autres, et tous d’une EXTREME lenteur sur le RPi !! 😉

J’ai donc fini par écrire mon propre script Javascript, en m’aidant d’un exercice d’un site d’une université… dont je ne retrouve malheureusement pas le nom…

Toujours pareil : récupérez le fichier joint “diaporama.zip” et dézippez-le dans votre dossier “/var/www/tdb314/modules/” puis ajoutez à votre fichier “config.json” les lignes suivantes :
{
“name”: “diaporama”,
“width”: “610px”,
“height”: “457px”,
“top”: “535px”,
“left”: “660px”,
“update”: 0,
“args”:
{
“dossier”: “./img/”,
“delai”: 5000
}
},

Mes fichiers images se trouvent donc dans le dossier “/img/” du dossier du module “diaporama” => à vous de changer cela si besoin, et surtout d’y mettre VOS photos ! (NB : les extensions supportées sont = gif, jpg, jpeg, JPG et png.)
Et elles s’affichent toutes les 5 secondes (info à passer en millisecondes => 5000 dans le fichier de config !).

MISE A JOUR DU 31/12/2015 :
-> prise en compte réelle du délai de défilement des photos (ça ne marchait pas avant, on restait figé à 5 secondes…)
-> ajout du cas où il n’y a qu’une seule image : pas la peine alors de recharger cette image toutes les x secondes !

Etape 12 : Pour finir !

http://blog.ouiaremakers.com/wp-content/uploads/formidable/snow.zip


D’abord, pour les “flemmards” ou ceux qui veulent tout d’un coup, le fichier joint “tdb314.zip” contient l’ensemble des fichiers ci-dessus !
Cela dit, attention, pour le module “xplanet”, il vous faudra tout de même lire l’étape associée et réaliser les manipulations qui y sont décrites…

Voilà, c’est un gros projet qui m’a pris beaucoup de temps malgré tout ce que j’ai pu glaner sur le net… et ce n’est pas fini !

Dans les cartons, j’ai encore quelques modules en cours d’essai :

  • Module “ical” : pour afficher des calendriers du Cloud d’Apple
  • Module “teleinfo” : pour afficher des infos de ma consommation EDF : la partie électronique est déjà prête, mais je rame sur la programmation…

Et encore d’autres idées :

  • un module “radio” permettant d’écouter des radios internet via quelques boutons rajoutés en façade de l’afficheur !
  • un module “temp” pour récupérer des infos de température et d’humidité via un capteur adéquat
  • etc, etc… !

Etape 13 : Sauvegardez votre travail avec Rpi Clone !!!

http://blog.ouiaremakers.com/wp-content/uploads/formidable/tdb3142.zip


Oui, comme je le dis à l’étape précédente, c’est un gros travail que ce projet, et il arrive que “ça plante” (souvent suite à une coupure électrique…) ou que la carte SD lâche…

Du coup, pensez à sauvegarder votre travail, et pour cela, la meilleure solution que j’ai trouvée à ce jour s’appelle “RPi-Clone” : c’est un petit utilitaire qui permet de cloner la carte SD de votre projet, MAIS AUSSI de synchroniser le clone et son original par la suite, par exemple suite à l’ajout d’un module à notre tableau de bord numérique, sans avoir à tout re-cloner ; et tout cela… directement depuis notre Raspberry Pi !

Voici l’essentiel à savoir :

  1. Installer RPi-Clone… en français SVP 😉 :
    Depuis un terminal :
    git clone https://github.com/idem2lyon/rpi-clone.git
    cd rpi-clone
    sudo cp rpi-clone /usr/local/sbin

    (NB : le script d’origine (en anglais) se trouve ici : https://github.com/billw2/rpi-clone)
  2. Définir où se trouve la carte SD où créer le clone :
    Il vous faut donc bien sûr une seconde carte SD, à brancher via un lecteur USB sur votre Raspberry Pi.
    Puis, pour savoir où elle se trouve, tapez dans un terminal :
    cat /proc/partitions
    Chez moi, elle apparaît comme “sde”
  3. Lancer RPi-clone :
    Depuis l’invite de commande :
    sudo rpi-clone sde
    Remplacez “sde” par l’emplacement de VOTRE carte SD bien sûr !
    Rpi-clone vous pose quelques question et vous permet de nommer votre clone… ce qui s’avère bien utile pour gérer les cartes SD !
    Et soyez patient : il faut une 15aine de minutes pour cloner ma carte de 8Go sur mon RPi B+.
    Pour faire une synchronisation ultérieure, il suffit de ressaisir la même commande : rpi-clone va détecter qu’un clonage a déjà été effectué et va vous proposer de ne faire qu’une synchronisation.
    Si vous voulez forcer un clonage “à zéro”, il vous suffit d’ajouter “-f” à la fin de votre commande :
    sudo rpi-clone sde -f

Petite précaution tout de même ! : quand vous lancer le clonage ou la synchronisation, faites-le avec le moins de programme actifs… pensez donc à quitter votre “Tableau de bord numérique” via “Alt + F4” par exemple !

Et voilà, si votre projet se met à fonctionner bizarrement ou à ne plus vouloir démarrer, il vous suffit de remplacer la carte SD de votre Raspberry Pi par votre clone et c’est reparti pour un tour ! NB : et commencez alors par refaire un clone de votre clone ! 😉

Vous aimez ce tutoriel ?


Ipxav

07 juil. 2016 à 10:29

Chapao c'est génial ! Tu es un moteur à tuto 😉

Super pour le partage !

Bruno Boué

07 juil. 2016 à 10:29

Bravo, super idée et très bon tutoriel. Une petite question quand même, connaissant framboise314, n'auriez-vous pas pu créer une clé USB ayant Raspbian afin de limiter les écritures sur votre carte SD?

http://www.framboise314.fr/booter-le-raspberry-pi-sur-un-disque-dur-usb/

Fred Thx

07 juil. 2016 à 10:30

Bravo et merci pour le boulot!

Philippe

07 juil. 2016 à 10:31

bonjour,

Joli travail ,tout fonctionne.Mais ,je suis débutant en 'php',je n'arrive pas à éditer les 2 fichiers “index.php”du module météo (essayé avec plusieurs éditeurs comme Vim ou pspad460) tout s'affiche sur une seule ligne ??? comme s'il n'y avait pas de formatage,donc illisible.Tous les autres fichiers index sont OK.

NB: si ce n'est pas le bon endroit pour la question ,je m'en excuse par avance.

PS : j'utilise rpi-clone et c'est super pratique

Philippe

07 juil. 2016 à 10:31

Merci pour la réponse et surtout sa rapidité (vitesse de l'électron ;-)) )

Je vais regarder ça et finir la mise au point.

brunos

07 juil. 2016 à 10:31

Merci pour le tuto, mais un petit détail pour la fin de l'étape 4 :


Dans le fichier .xinitrc le lancement de openbox-session ne pose-t-il pas de problème si l'interface graphique par défaut est déjà lancé

Est-il nécessaire de modifier rc.local si l'interface graphique par défaut se lance déjà au démarrage ?

Merci

greda1

07 juil. 2016 à 10:31

Bonjour,

Merci pour cet excellent tuto.

Je pars de loin mais je voudrais savoir ou se trouve le répertoire modules sur le Raspberry ? Je voudrai copier les fichiers.

Merci de votre aide.

David

greda1

07 juil. 2016 à 10:31

Désolé, j'ai trouvé ne pas tenir compte de ma demande.

David

shautefe

31 août 2016 à 22:31

Bonsoir
Pouvez vous me fournir un lien pour télécharger les sources ?
D.avance merci

greda1

07 juil. 2016 à 10:31

J'ai un soucis pour pour accéder au répertoires modules j'ai le message suivant : -bash: cd: /var/ww/tdb314/modules/: Permission non accordée

Merci de votre aide.

greda1

07 juil. 2016 à 10:31

Hello,

Malgré tes recommandations, j'ai toujours le même message :

-bash: cd: modules/: Permission non accordée

Merci de ton aide.

David

Rahanboy

07 juil. 2016 à 10:31

J'adore… Je voudrais recycler une vieille tablette (Iconia Tab A500), c'est possible ?

L'on peut intégrer aussi le programme télé ?

greda1

07 juil. 2016 à 10:31

Oui la galère 🙁

En mode root je n'ai pas de mot de passe disponible ????!!!!

Voici le résultat de la commande :

pi@raspberrypi ~ $ ls -al /var/www/

total 16

drwxrwxr-x 3 www-data www-data 4096 déc. 18 14:53 .

drwxr-xr-x 13 www-data www-data 4096 déc. 18 14:22 ..

-rw-rw-r– 1 www-data www-data 177 déc. 18 14:23 index.html

drwxrwxr-x 4 www-data www-data 4096 nov. 25 20:51 tdb314

Encore une fois merci 🙂

David

greda1

07 juil. 2016 à 10:31

Ok merci je suis enfin dans le repertoire module.

Je te tiens au courant.

Merci 🙂

greda1

07 juil. 2016 à 10:31

Whoua j'ai réussi à avoir le flux rss du Monde 🙂

Aller c'est parti pour Xplanet, ensuite la méteo !!!!!!

solid

07 juil. 2016 à 10:31

Super tuto !

Je me pose une question. J'ai une page qui affiche un certain nombre d'informations, je voudrais que dans le tableau cette page s'affiche. Comment faire pour créer un module qui afficherait le contenu d'une page ? Quel est le code à mettre dans index.php ?

Merci 🙂

greda1

07 juil. 2016 à 10:32

Bonjour à tous,

J'ai enfin réussi à afficher les divers éléments. J'ai trois petits soucis la terre et la lune sont figés et je souhaite agrandir la hauteur de la météo. J'ai changé la valeur du height mais cela ne change rien. Pour finir je voudrais agrandir le fond noir la page principale afin que celui ci prenne tout mon écran.

Merci de votre aide.

greda1

07 juil. 2016 à 10:32

Bonjour,

Merci pour ton retour rapide. Je n'ai pas eu le temps de me pencher de nouveau sur le sujet et en plus, je n'avais plus d'accès Internet a la maison. Je te tiens au courant rapidement.

Je constate que tu as encore beaucoup d'idées en tête super. 🙂

David

greda1

07 juil. 2016 à 10:32

Bonjour,

Voila j'ai remis le nez dedans merci beaucoup pour toutes ces infos.

Je bloque pour l'ajout de cette ligne : • ajouter un ligne associée au démon “cron” :

sudo crntab -e

0 */4 * * * /var/www/tdb314/ressources/xplanet/xplanet_cloud.sh

Je ne sais pas dans quel fichier elle doit être.

Sinon tout le reste fonctionne superbe 🙂

Merci

David

greda1

07 juil. 2016 à 10:32

Ok merci sauf que je viens de faire l'apprenti sorcier.

J'ai essaye d'ajouter le programme tv, plus rien ne fonctionne (Erreur de syntaxe JSON dans votre fichier “config.json”!bien sur pas de sauvegarde !

Je tente de remettre tout d'aplomb rapidement 🙁

David

greda1

07 juil. 2016 à 10:32

Je vais trouver ou j'ai fait mon erreur !!! 🙂

Je veux aussi ajouter le module programme TV

Pour le moment je ne suis qu'un apprenti sorcier à suivre !!! 🙂

greda1

07 juil. 2016 à 10:33

Hello,

Avant toutes choses bonne année 2016 beaucoup de belles choses et de beaux projets à venir.

J'ai réussi a “réparé” mes erreurs. Je ferai partager mes fichiers si je réussi à mettre en place le programme TV sur le tableau numérique.

Olivier

07 juil. 2016 à 10:33

Hum… Je trouve cela moyen de participer à un concours en pompant le projet d'un autre…

http://www.magdiblog.fr/boa-pi-homedashscreen/1-raspberry-pi-home-dash-screen/

Olivier

07 juil. 2016 à 10:33

Rassures toi, je n'ai pas l’intention d'envenimer la situation, je suis moi même de nature calme et posée.


Je suis parfaitement d'accord avec toi sur le fait que, légalement, tu es tout à fait en droit de reprendre mon concept et mes sources. Je les distribue de bon coeur à des fins didactiques en premier lieux, et pour inspirer d'autres projets en second lieux.


Un blogueur (qui se reconnaîtra), s'est inspirer de ce même projet pour en fait un radio-réveil avec affichage de l'heure, la météo et jouer de la musique. Il cite la source (comme toi), et explique son projet qui est original (pas comme le tien).


En revanche, reprendre l'intégralité du projet, citer la source et modifier deux lignes de code (quand ce ne sont pas simplement des commentaires qui ont été ajouté) puis mettre ton nom en dessous et en participant à un concours en réclament l'originalité, ça, ce n'est pas fairplay comme tu dis.


Les organisateurs du concours auraient dû filtrer ta candidature. En effet, dites moi si je me trompe, mais dans cas, au prochain concours, je sélectionne un projet open-source du MIT ou de la NASA, je cite la source, je modifie la couleur du titre, et je participe à un concours en mon nom !


Légalement valide, humaine totalement abject !

jonathan

07 juil. 2016 à 10:33

Bonjour,


Article très intéressant !


J'aurai une petite question concernant les éléments affichés, est-il possible d'ajouter l'état de la circulation sur le tableau de bord ?


Merci de vos retours

Hortense

07 juil. 2016 à 10:33

Bonjour à tous,


Je vous partage ici le résumé de nos échanges avec Olivier.

Les sujets abordés sont importants, ce pourquoi nous avons pris le temps d’en discuter avec les membres du Jury pour faire ensemble le tour des deux points évoqués.


Concernant la question de la « pompe » :

Il est bien entendu qu'il est interdit de reprendre le contenu de quelqu'un d'autre et se l'approprier. Mais il n'est pas interdit de s'inspirer de réalisations d'autres personnes sous condition de citer les sources. C’est même le principe de l’open source, de la licence CC BY et une des valeurs clef de la charte des makers.

Dans le cas présent l'auteur (Chapao en l'occurence) précise bien toutes les sources qui ont inspirées sont projet. Nous ne sommes pas dans le cadre d’une appropriation ou d’une copie.


Au delà de ça, vous posez la question de l’originalité du projet et du choix du Jury :

Bien sur nous n’accepterons pas dans un Concours un participant qui reprendrait le projet de quelqu’un d’autre sans rien apporter d’original. Et vous avez bien raison, notre objectif avec ce type de concours est d’encourager l’originalité. Il a semblé au Jury dans le cas du projet proposé par Chapao que de nouveaux apports étaient bien présents (notamment l'utilisation de JSON et le flux RSS).

Toute décision d'un Jury est toujours contestable, et cet échange nous permettra d’être encore plus attentifs lors des prochains Concours à la question de l’originalité des apports.


Voici donc concrètement ce que nous avons décidé d’acter en accord avec le Jury et Olivier pour montrer notre attachement à l’importance de l’originalité des projets récompensés:

– Nous avons demandé à Olivier d’identifier le projet le plus original du dernier concours afin de lui décerner ce prix offert par Kubii : un module caméra pour Raspberry Pi http://www.kubii.fr/idees-cadeaux/85-camera-board-raspberry-pi-640522710386.html.

Le choix d’Olivier s’est porté sur le projet de Damballah avec son module d’éclairage leds infrarouges pour Cam noir sur raspberry pi : http://ouiaremakers.com/module-declairage-leds-infrarouges-pour-cam-noir-sur-raspberry-pi/

– Nous avons proposé à Olivier de rejoindre le Jury du prochain concours Raspberry, ce qu’il a accepté. Cela lui permettra de mettre ses connaissances des projets Raspberry Pi au profit du choix des gagnants.


Je vous souhaite à tous une bonne semaine, et vous invite à suivre les news car nous lancerons très prochainement un nouveau Challenge !


Hortense pour Oui Are Makers, au nom du Jury Kubii et Framboise 314.


ps / nous sommes à l’écoute de vos idées et remontées pour faire avancer Oui Are Makers, si besoin n’hésitez pas à nous contacter à hello(at)ouiaremakers.com

franckygosth1

07 juil. 2016 à 10:35

Bonjour,

C'est vraiment super ce tuto, cela m'a donné envie et je vais commandé un kit.

Par contre pouvons nous ajouter un bloc note car ça remplacerait le tableau à craie.

Merci par avance pour votre réponse

Bien Cordialement

Franck

01marc

07 juil. 2016 à 10:36

Bonsoir,

Super tuto et assez simple à comprendre.

En revanche, il y a une chose que je n'arrive pas à faire : placer le widget météo sur ma page.

J'ai beau modifier le top et left du config.json mais il ne bouge pas et reste au coin en haut à gauche.

J'ai essayé

“top”: “490px”,

“left”: “30px”,

et d'autre valeur mais rien à faire il reste caché par l'image de la terre…

Un petit coup de main ne serait pas de refus 😀


Merci!

Chapao

07 juil. 2016 à 10:36

Merci pour le partage, oui, je suis tombé une fois par hasard sur ton site et n'arrivais plus à le trouver => sympa !

Chapao

07 juil. 2016 à 10:36

Bonjour 01marc,

Bon, je viens de refaire le test et ça marche bien…

As-tu bien ré-actualisé ton afficheur une fois le fichier config.json modifié ? (en faisant un “F5” pour rafraîchir le navigateur par ex.)

Es-tu sûr de bien avoir modifié et enregistré ton fichier config.json ? Comment fais-tu cela ? en utilisant nano directement sur ton RPi ou en ssh ; ou en modifiant le fichier depuis un PC puis en le transférant sur ton RPi ensuite ?

As-tu d'autres modules de ton afficheur qui pourrait empiéter sur la place de ton module météo ?

Chapao

07 juil. 2016 à 10:36

Bonjour franckygosth,

De mon côté, cet afficheur reste un afficheur “passif” => il n'y a ni clavier ni souris associés et je ne peux donc pas interagir avec les données qu'il présente.

=> donc, de ton côté, qu'entends-tu par “bloc-note” ? Ou du moins, comment imagines-tu pouvoir l'utiliser ? En utilisant un “programme” existant et en le synchronisant avec l'afficheur (et tu le modifierais alors depuis un autre PC ?), ou en ayant une souris / clavier et en pouvant directement écrire de nouvelles notes sur l'afficheur ?

Pas si évident en tout cas à mon avis… mais il faudrait avoir le temps de s'y pencher plus longuement => si qq'un d'autre a des idées / retours d'expérience !

Chapao

07 juil. 2016 à 10:36

Euh… qu'entends-tu par “état de la circulation” ???

S'il s'agit d'une autre page web à afficher (type “bison futé ?), j'imagine qu'en utilisant une balise “IFRAME”, ce serait jouable, mais j'avoue ne pas avoir encore eu le temps de regarder ce genre de module… mais vous êtes plusieurs à avoir cette demande.

01marc

07 juil. 2016 à 10:36

C'est étrange, j'ai juste 4 modules (heures, terre, lune et météo), je n'ai pas bougé la position des modules.

Mon config.json est bien enregistré et j'ai essayé en faisant nano (sudo), en transferant et remplaçant en ssh (avec openduck sur mac en root), je n'ai pas encore essayé par ssh avec terminal.

Le seul module qui peut poser problème serait la Terre mais je ne vois pas pourquoi…

Est ce que je pourrais poster mon config.json histoire de voir si tout est bon ?

Encore merci pour ce tuto beaucoup plus clair que certains autres !

01marc

07 juil. 2016 à 10:36

Ok, je suis un boulet… j'avais renommé le fichier meteo_h.css en meteo.css mais devinez quoi… hé oui, pas le code du .css qui était resté en _h …

Du coup ça marche!

Chapao

07 juil. 2016 à 10:36

Les “coquilles”, ça arrive à tout le monde ! Et j'avoue que je ne voyais pas trop dans quelle direction chercher une solution à ce problème… heureux que tout fonctionne !

franckygosth1

07 juil. 2016 à 10:36

Bonjour, Merci pour ta réponse, c’est sur que si quelqu’un d’autre à une idée se serait bienvenue.

On m’a indiqué d’utiliser les widgets Wunderlist ou encore Remember the milk pour des notes ou listes de tâches.

Qu’en pensez vous ?

Bonne journée à tous

Chapao

07 juil. 2016 à 10:36

Bonjour,

Ah oui, si tu peux utiliser un simple “widget”, la mise en place se fera comme le module “météo”, donc plutôt facile.

J'ai eu utilisé Wunderlist à ses début, mais je suis passé à Evernote et je ne sais pas s'il propose un widget… Quant à “ne pas oublier le lait”, j'adore l'humour associé au choix du nom, mais à part dans la vraie vie, je ne connais pas 😉 !!!

greda1

07 juil. 2016 à 10:39

Bonjour à tous,

Me voici de retour avec un long déplacement à l'étranger pour le travail. Quelle horreur à mon retour. Ma carte sd a grillé 🙁

J'ai du télécharger de nouveau l'os faire les maj : ok

Mais lorsque j'ouvre le navigateur pour avoir l'heure page blanche, pas de message d'erreur : rien !!!

Impossible de refaire l'installation. J'ai téléchargé la version Wheezy de l'os (pas facile de la retrouver !!!).

Si quelqu'un pouvait m'aider.

Merci d'avance.

Hortense

07 juil. 2016 à 10:39

bonjour ! tu devrais mettre ton sujet sur le forum et mettre un lien vers le sujet via la page facebook, on le verrait mieux 🙂

Chapao

07 juil. 2016 à 10:39

Bonjour Greda !


Ah, sale coup qui t'arrives là… et qui ne m'est pas étranger, d'où l'ajout de la partie “sauvegarde” avec RPi-clone dans le tuto… ce qui m'a sauvé la mise plus d'une fois !

Je travaille depuis plusieurs jours maintenant sur une migration vers “Jessie”, mais je bloque encore sur qq soucis (je pars de la Jessis “Lite”, j'arrive à installer Xserver, OpenBox… mais pas Chromium => passage à Epiphany… mais pas de plein écran possible; grrrr 😉 )… et surtout, j'ai peu de temps pour m'en occuper en ce moment… et puis, je passe du coup sur un RPi 2…


=> tu peux en effet mettre ta question sur le forum pour avoir plus de réponses comme le propose Hortense.


Sinon, où bloques tu dans l'installation ?

greda1

07 juil. 2016 à 10:39

Bonjour,

Ok merci pour l'information.

Greda 🙂

greda1

07 juil. 2016 à 10:40

Bonjour à tous,

J'ai enfin récupéré toutes les informations pour réinstaller le Dashboard.

Pour la petite histoire, j'ai du acheter un rpi ancienne génération (B) pour retrouver mes petits !

Le modèle B+ n'accepte pas la configuration décrite dans ces différentes pages.

Amicalement.

greda1

07 juil. 2016 à 10:40

re bonjour,

J'ai encore quelques petits soucis de configuration qui sont les suivants :

– Impossible de désactiver la mise en veille malgré la configuration suivante BLANK_TIME=0 (Défaut 30)

POWERDOWN_TIME=0 dans /etc/kbd/config

– Démarrage de startx mais le navigateur ne s'ouvre pas.

Merci de votre aide

Amicalement.

Chapao

07 juil. 2016 à 10:40

Ben oui, tu as parfaitement raison Greda, c'est bien un modèle B qui fait tourner ce projet et non un B+ comme je l'avais mentionné !!!

Dire que personne n'a rien vu jusqu'à présent… Sacrée coquille de ma part, j'en suis désolé…

Et là, je suis sur la création d'une “v2” de ce projet, à base d'un RPi 2 B et de Raspbian Jessie… histoire d'être “au goût du jour”.

greda1

07 juil. 2016 à 10:40

Bonjour Chapao,

Je ne suis pas d'accord avec toi, il faut juste lire au lui de se précipiter 🙂

Bonne soirée.

Chapao

07 juil. 2016 à 10:40

Bonjour Greda,

Pour ce qui est de la mise en veille, je te conseille d'installer “x11-xserver-utils” qui va te permettre de gérer tout ce qui est DPMS (Display Power Management System) via ces lignes, à ajouter à ton fichier .xinitrc, avant de lancer Openbox :

xset -dpms

xset s off

Et j'avoue ne pas connaître la solution dont tu parles…


Et puis, grande nouvelle, j'ai enfin mis en ligne un nouveau tutoriel qui devrait te permettre de réaliser cet afficheur avec ton Raspberry B+ et la dernière version de Raspbian Jessie ! :

http://ouiaremakers.com/un-tableau-de-bord-numerique-v2/

Chapao

07 juil. 2016 à 10:40

Grande nouvelle : j'ai enfin pris le temps de créer un nouveau tutoriel qui ne “pompe” personne et a pour objet d'arriver au même résultat que celui-ci, mais en s'appuyant sur la toute dernière version de Raspbian Jessie et valide pour le Raspberry Pi 2 B ! :

http://ouiaremakers.com/un-tableau-de-bord-numerique-v2/

xoxopeter

07 juil. 2016 à 10:40

Bonjour à tous, tout d'abords merci pour ce joli tuto et l'explication qui va avec. J'ai reussi a tout faire fonctionner mais j'ai besoin de toi Chapao. J'ai eu l'idee de vouloir ajouter un widget ephemeride (http://www.ephemeride.com/generic/53/outils-pour-webmasters.html) cependant je n'arrive pas a le faire apparaitre sur ma page. je m'embrouille complet, de plus je voudrai cacher des informations du widget tout comme pour le plugin meteo mais je n'y arrive pas également. Est'ce que quelqu'un pourrait m'aider s'il vous plait. Je compte par la suite essayer de faire marcher une sorte d'alerte a anniversaire ainsi que l'affichage des jour férié+vacance scolaire ou encore le programme tv, une to do list. J'ai pas mal d'idée mais j'ai du mal à les mettre en place. help please

greda1

07 juil. 2016 à 10:41

Bonsoir Chapao,

Je vais tester dès que j'ai un moment donc rapidement :-))

Bonne soirée.

Amicalement.

Greda

greda1

07 juil. 2016 à 10:41

Bonjour,

Je viens de comprendre pourquoi la météo ne se mettait pas à jour sur mon écran. Je suis connecté en PI et je n'ai pas les droits pour accès aux dossiers /var/www/tdb341/ J'ai effectué l'installation en root.

J'ai essayé donner les droits à PI mais impossible message : -bash: cd: modules/: Permission non accordée

Si vous pouviez m'aider ?

Merci

Greda

Chapao

07 juil. 2016 à 10:42

Bonjour greda,

Je ne suis pas bien sûr que ce soit pour un souci de droit que ton module météo ne s'affiche pas…


Cela dit, pour modifier les droits d'accès aux fichiers de ton afficheur, il faut faire 3 actions :


D'abord, être sûr que ton dossier web d'apache appartienne bien au groupe www-data en tapant :

sudo chown -R www-data:www-data /var/www


Ensuite, y ajouter le droit d'écriture pour le groupe www-data en tapant :

sudo chmod -R g+w /var/www


Et enfin, ajouter le groupe “www-data” à l'utilisateur “pi” en tapant :

sudo usermod -aG www-data pi


N'oublies pas de redémarrer ton Raspberry Pi, et désormais, tu pourras tout faire en tant que “pi” dans le répertoire qui héberge ton afficheur !

Lusitanos67

17 août 2016 à 10:46

Peut-on avoir les liens de téléchargement svp ? merci

shautefe

31 août 2016 à 17:32

Bonjour
Moi aussi je suis intéressé par les liens de téléchargement ?
D'avance merci

Walter95

02 sept. 2016 à 17:24

bonjour,
est-il possible de rajouter un planificateur de tache ou un agenda pour les rdv ?
Cordialement

greda1

21 mar. 2017 à 10:25

Bonjour Chapao,
Je reviens vers toi suite à un gros problème avec mon tableau de bord numérique qui a rendu l'âme.
Bref : j'ai repris pas à pas pour refaire un tdb V1 mais je bloque encore et toujours sur les droits Linux:
Je souhaite accéder au répertoire : cd /var/www/tdb314/modules et j'ai le message : Permission non accordée.
J'ai repris les messages que nous avions échangé mais hélas cela n'a rien changé à ma problématique.
Je te remercie d'avance.
David

Chapao

21 mar. 2017 à 17:28

Je t'ai répondu en MP, puisque tu m'as d'abord joint comme cela ;)



Incontournable

+ de 5 000 vues pour Un Tableau de Bord numérique


S'inscrire:


  • Vues: 7464
  • J'aime: 23