Des toilettes sèches de type “TLB” démontables !

Difficulté:

Comment fabriquer des “toilettes à litière biomaîtrisée” pouvant vous suivre partout…



Lorsque nous avons commencé à retaper notre maison (enfin… notre “ruine”…), nous n’avions ni eau, ni électricité… et encore moins de sanitaires !


D’où l’idée de fabriquer des “toilettes sèches”, en poussant le principe jusqu’à en concevoir des “démontables” afin qu’elles puissent s’adapter à l’évolution de notre chantier et puissent nous suivre lors de nos voyages souvent synonymes de “camping sauvage”… et cela au moindre coût…


En avant pour tester ce système qui s’est avéré très efficace, inodore et source de compost de qualité ! 😉

Matériel :

Budget : Non défini

  • L’idée était de partir sur du matériel hyper classique, voire de récupération.
  • Nous avons donc eu besoin de :
  • 2 tablettes de pin de 18mm d’épaisseur, de 50cm de large par 2m de long (2 x 11€ en GSB, en fait il faut 5 morceaux de 50 x 50cm => une tablette de 2m + une “chute” de 50cm, c’est l’idéal…)
  • une chute de bois de 20 x 38cm (le fond)
  • quelques chutes de tasseaux de bois et quelques vis / colle
  • un seau de maçon en plastique (1€ en GSB)
  • une lunette de WC (en bois, c’est le top, 15€ en GSB, mais en plastique ou de récup’, c’est bien aussi)
  • (option) un support de papier WC de récup’ (souvent fourni en “pack” avec la lunette ci-dessus !)
  • (option) un petit récipient ou une grosse louche pour les copeaux
  • des rouleaux de PQ 😉
  • un seau de récupération, en plastique, acier galvanisé, émaillé ou zingué (l’idéal restant un seau en inox… mais compter alors dans les 90€ 😉 )

Connecte-toi pour découvrir ce tuto
Rejoins une communauté de plus de 40 000 Makers français, découvre toutes leurs techniques et idées créatives et partage tes projets !

A découvrir :
Etape 1 : Réaliser les 4 côtés et le fond des toilettes
Etape 2 : Réaliser l’assise des toilettes
Etape 3 : Assembler / démonter le tout !
Etape 4 : Apprendre à se servir de “TLB” !
Etape 5 : Pour aller un peu plus loin…

Merci pour ce tuto et surtout merci pour la partie “pour aller plus loin” car j'ai déjà un toilette sèche que j'ai fait moi même et je n'étais pas sûr de ma manière de l'utiliser.
J'avais tout de même une question: que faire en cas de Gastro-entérite?

C'est vrai qu'il existe plusieurs sortes de toilettes dites sèches, et même plusieurs “philosophies” associées, en particulier quant à la question de séparer ou non les urines des fèces… il n'est donc pas si évident de s'en servir !

Personnellement, je suis satisfait de ce fonctionnement “sans séparation”, qui me fait un très bon compost en une seule année d'attente, et qui n'a vraiment aucune odeur : nous avons dû même dormir sous tente avec les toilettes posées à côté de notre lit sans problème !

Par contre, je ne sais trop que répondre à votre dernière question… que je ne me suis jamais posée !!! 😉
On dit que la gastro peut se transmettre par simple contact me semble-t-il (d'où l'intérêt des lavages de mains !), mais y a-t-il alors un risque de contagion via l'utilisation de telles toilettes ? Et dans quelle mesure le virus associé (si c'est bien un virus ?) peut-il profiter des conditions associées pour survivre voire se propager ? Mystère ! 🙂
=> Si un médecin passe par ce forum, qu'il n'hésite pas à répondre !!!

Pas besoin de se casser la tête, un tres bon désinfectant naturelle : demi verre de vinaigre blanc avec dedans 5 gouttes d'huile essentiel de citron et 1 a 3 de menthe poivrée, tu verse ça dans ton toilette et t'es tranquille ^^ En plus de desynfecter ton toilette sentira le citron et la menthe (ces huiles, en plus de leur pouvoir désinfectant, detruise les autres odeurs tel que celle du vinaigre), ces produits etant tous volatile tu n'altère pas la qualité de ton composte lors de la vidange. Et en bonus ces huiles ont de tres bonne propriété pour la senté lorsque nous sentons leur vapeur. ATTENTION l'huile essentiel de menthe est quand même déconseillé pour les'enfants jusqu'a 12 ans donc si le toilette se trouve dans un espace confiné supprimé cette huile du melange !

C'est plutôt en ce qui concerne le compostage et les maladies. Car pour le reste, J'imagine que les toilettes sèches sont plus hygiéniques, sans chasse d'eau pas de dissémination et les bactéries n'aiment pas le sec…

Ben, pour le compostage, en général, ça dépend du volume de ton compost : s’il est assez important (autour du m3), il montera suffisamment en température (autour des 65 à 70 degrés Celsius) pour détruire tous les germes : c’est d’ailleurs un des avantages du compostage.
Par contre, les composteurs fournis par les communautés de communes présentent un volume souvent insuffisants pour que cette montée en température ait lieu, et là, ça peut peut-être poser problème en effet…

Génial merci chapao ! Aurai tu des détails pour les arrondis ? Et aussi pour l'ovale en bas de chaque côté ? Je galère un peu ! Merci Mathieu

fais! Je posterais plus longuement sur la confection, les détails techniques qui m'ont marqué. Merci, mille merci pour ce tuto, en plein déménagement, j'avais besoin de faire quelque chose de rapide et pérenne. Donc merci encore!!

Yes !, je suis super content que ce tutoriel ait pu vous être utile et qu'il ait débouché sur une nouvelle réalisation ! => oui, n'hésitez pas à partager tout ce qui pourrait être utile à d'autres, voire à écrire votre propre tutoriel ! Sinon, c'est une réalisation qui nous a servi pendant toute la durée de nos travaux de notre maison, et ça nous a drôlement dépanné... en plus de créer un premier compost pour le jardin ;) Et ces toilettes sont toujours rangées, prêtes à resservir au besoin ! De rien, et bonne utilisation à vous !

Salut Chapao! Dis tu aurai d'autres photos ?? J'ai fabriqué mes toilettes grace a ton tuto et j'aimerai parler de toi sur mon blog, mais je n'ai qu'une photo des toilettes sèches, il m'en faudrait plus !

Salut Mathieu ! Super, je suis content que ce tutoriel ait pu t'être utile ! Oui, je dois avoir d'autres photos... mézou... ? ;o) => je cherche et te tiens au courant ! A+

Bon, j'ai trouvé 10 photos de ces TLB : finalement, elles n'étaient pas si mal rangées ;o) Il y en a pour presque 20Mo en taille d'origine... à moins qu'une taille plus petite (1024 x 768 ?) te convienne ? Dis-moi...

Super ! :D Envoie moi ce que tu peux, et je prendrai les plus intéressantes pour l'article ! Je t'envoi mon mail en PJ

Super ! :D Envoie moi ce que tu peux, et je prendrai les plus intéressantes pour l'article ! Je t'envoi un message privé

Bonjour Chapao,


Je ne vois rien sous "5. Pour aller un peu plus loin". Est-ce que c'est disparu?


Evelyne

J'utilise une TLB depuis maintenant 5 ans, fortement inspiré par eautarcie.org et il me manque un point de compréhension. Pour ma part, j'utilise ma TLB seulement lorsque je dois déféquer, ce qui m'évite de consommer trop de litière. J'urine séparément dans un récipient et j'arrose après coup la litière avec une partie de l'urine (le reste va dans un bidon pour arroser l'extérieur).

J'ai mal compris si les TLB s'utilisent avec toute l'urine (c'est quand même presque 2L par jour et par personne à absorber, ce qui nécessite beaucoup de litière) ou en les séparant. Vous parlez à un moment de la nécessité de sprayer de l'eau (ou de l'urine) sur la litière après utilisation. Donc cela voudrait dire que l'urine est collectée séparément, non?

Il me semble de le fait d'utiliser ces toilettes à chaque pipi va me faire consommer énormément de litière et j'aimerais mieux comprendre votre système avant de passer à des TLB définitives pour l'ensemble de ma famille.

J'utilise une TLB depuis maintenant 5 ans, fortement inspiré par eautarcie.org et il me manque un point de compréhension. Pour ma part, j'utilise ma TLB seulement lorsque je dois déféquer, ce qui m'évite de consommer trop de litière. J'urine séparément dans un récipient et j'arrose après coup la litière avec une partie de l'urine (le reste va dans un bidon pour arroser l'extérieur).

J'ai mal compris si les TLB s'utilisent avec toute l'urine (c'est quand même presque 2L par jour et par personne à absorber, ce qui nécessite beaucoup de litière) ou en les séparant. Vous parlez à un moment de la nécessité de sprayer de l'eau (ou de l'urine) sur la litière après utilisation. Donc cela voudrait dire que l'urine est collectée séparément, non?

Il me semble de le fait d'utiliser ces toilettes à chaque pipi va me faire consommer énormément de litière et j'aimerais mieux comprendre votre système avant de passer à des TLB définitives pour l'ensemble de ma famille.

Bonjour David,

Personnellement, je ne sépare pas du tout les urines du reste. Cela dit, je veux bien croire que ce soient les urines qui consomment le plus de copeaux => ma "solution", étant à la campagne, c'est d'utiliser au maximum Dame Nature pour les petites commissions (= directement sur le tas de compost ou plus souvent contre un arbre), et mes TLB pour les grosses commissions, sans en séparer les urines.

Mais il m'arrive clairement aussi de faire juste pipi dans les TLB (par flemme de sortir...), et je ne trouve pas que cela consomme tant de copeaux... mais nous ne sommes que deux à la maison... et travaillant régulièrement le bois avec une dégauchisseuse-raboteuse, je ne manque jamais de copeaux non plus !

Ces tutoriels devraient vous plaire

DIY : Un tabouret de bar en palettes
Tonneau transformé en bar
Ma cabane pour oiseaux 100% récup !

Découvrez tous les tutoriels partagés sur Oui Are Makers

Powered by Oui Are Makers