Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Pense-bête de cuisine

Sauvegarder: 6 J'aime

Partager:

Difficulté:

Transformer un couvercle de caisse à vin en pense-bête mural pour la cuisine

Matériel :

Budget : Non défini

  • 1 couvercle de caisse à vin (ici, un très grand modèle, dont j'ai utilisé les 2/3)
  • peinture ardoise et pinceau
  • modèles de lettres, papier calque, crayon, feutre noir
  • ficelle de coton
  • 20 cm d'élastique plat
  • ruban adhésif de masquage
  • 6 perles de bois (optionnel)
  • 1 agrafeuse de tapissier + 1 règle
  • 1 dremel ou une perceuse avec une mèche à bois + des lunettes de protection

Etape 1 : Trouver les bons mots !

J'ai choisi de séparer le pense-bête en 3 parties : menu, courses et pensée du jour.

Aidée d'un livre avec des modèles de lettres, j'ai composé mes mots grâce à la bonne vieille technique du papier calque, puis j'ai utilisé la non moins classique méthode de report des lettres sur le support (colorier le verso de votre calque, puis retracer les lettres sur le bois).

Etape 2 : Traçage des zones à peindre

J'ai divisé le panneau en 3 parties égales, en laissant quelques centimètres entre chaque zone, pour bien les distinguer.

Merci la règle, le crayon et la calculette pour trouver le bon équilibre !!

Etape 3 : Et c'est parti pour la peinture !

Passons aux choses sérieuses : la peinture  !

Première étape: délimitation des zones à peindre. Suivre les tracés indiqués avec le ruban adhésif. Ça permettra d'avoir des zones très nettes.

J'ai utilisé une peinture ardoise en couche assez épaisse. 

Petit truc pour éviter les coulures : bien coller le ruban adhésif, puis peindre de l'extérieur vers l'intérieur de la zone. Vous éviterez ainsi que la peinture passe sous le ruban adhésif.

Peindre les 3 zones, laisser sécher quelques minutes puis enlever les rubans adhésifs.
Laisser sécher complètement.

Etape 4 : Traçage des mots

Quand la peinture ardoise est sèche, vous pourrez tracer les mots, grâce au feutre.

Repasser au feutre noir. Laisser sécher. 

Etape 5 : Et les craies, on les met où ?

Pour ne pas perdre les craies et en avoir toujours sous la main pour compléter sa liste de courses ou écrire de petits messages, j'ai prévu deux élastiques sur le panneau qui garderont les craies à disposition !

Pour accrocher les élastiques, j'ai procédé en 2 étapes :

- agrafage à 1 cm du bord de l'élastique.

- on retourne l'élastique pour cacher l'agrafe (comme ça c'est plus joli), et on le tend sur le verso du panneau où on l'agrafe à nouveau (et comme c'est au dos, c'est pas grave si l'agrafe se voit). 

Et voilà... Plus qu'à glisser les craies !

Etape 6 : Et comment on l'accroche ce pense-bête ?

Pour cela, rien de plus simple. On va utiliser la ficelle, et pour faire un peu plus joli, j'ai ajouté des perles en bois, mais ce n'est pas obligatoire !

Pour passer la ficelle, on fait 4 trous (aux 4 angles du panneau de bois) avec la perceuse ou dremel. On met bien ses lunettes de protection, pour éviter les projections d'échardes et de copeaux dans les yeux !

Les trous ont été faits à 1 cm de chaque bord.

On passe ensuite la ficelle sur laquelle on enfile les perles au fur et à mesure, là où on veut les mettre : j'en ai mis sous le panneau puis au-dessus. On fixe le tout grâce à des noeuds aux deux bouts. 

Etape 7 : Tadam !

Et voilà ! Y'a plus qu'à l'accrocher et à écrire à la craie le menu du jour, les courses à faire et de petites pensées.

Ce pense-bête deviendra à coup sûr votre plus fidèle compagnon de cuisine.

Sauvegarder: 6 J'aime

Partager:

Recevez une fois par mois les meilleurs tutoriels Déco dans votre boîte mail


Ces tutoriels devraient vous plaire

Comment teindre les oeufs pour Pâques naturellement avec les épluchures d'oignons
Doudou baleine
Rénovation d’un vieux fauteuil Voltaire

Découvrez tous les tutoriels partagés sur Oui Are Makers

Powered by Oui Are Makers