Platine de commande pour portail.

Medium oqmq2hmkecy1xrk4z5ou

Difficulté:

Pour remplacer une carte défaillante!


Un ami ayant acheté récemment une maison, se trouva fort dépourvu quand son portail motorisé ne s’ouvrit plus !
Il fit appel à une de ses connaissances qui se disait bricoleur, et il teint à peu près ce langage.
Ne pourrais-tu pas réparer cet ouvrant ?
A ces mots, son ami lui proposa une carte Arduino !

Matériel

Budget:

40 €

Nous utiliserons:
-Les disrupteurs déjà installés et le coffret d’origine pour la carte.
-Les cellules, digicode, télécommande 433MHZ et moteur “star500” de l’ancien équipement.
-Un transformateur, j’ai utilisé un 18VAC–20V (la tension réelle de sortie est supérieure à 20V) pour alimenter cellules, digicode, télécommande et les relais.
-Une alimentation moulée 230VAC–5VDC pour l’arduino ref: HLK-PM01
-Un pont de diodes DB107
-condensateur de filtrage47µF
-6 Relais 24V pouvoir de coupure 250VAC 10A ISKRA TRM2903
-Un ULN2003 qui nous sert d’interface entre les sorties de l’Arduino et les relais (avec diodes de protection incorporée).
-3 optocoupleurs ici des EL817 et résistances de limitation 1.2K
-Barrettes de jonctions pour PCB
-PCB.

Etape 1 : Réalisation du PCB

Le PCB a été réalisé suivant une méthode largement commentée ici et sur le net (imprimante laser, plastifieuse etc…) mais tout autre méthode est bien sur valable.
il ne m’est pas possible de vous proposer le fichier “Gerber” du PCB, je le fournirais sur simple demande.

Etape 2 : Explication du schéma et du sketch

Sur le schéma, je n’ai représenté que la gestion d’un moteur et l’entrée d’un optocoupleur. (les autres sont identiques)
Le contact sec du digicode ou de la télécommande sur “ouver/ferm” permets d’alimenter la diode de l’optocoupleur, ce qui fait basculer D03 à la masse.
Ensuite le processus d’ouverture/fermeture commence, la porte droite est décalée de 2sc de la porte gauche et la tempo totale est de 25sc (à modifier en fonction)
Le mode pull-up pour les entrées Arduino est sélectionné dans le sketch.
A la mise sous tension, je fais basculer deux fois le relais IN5 (pas utilisé) pour m’assurer que tous ce déroule comme prévu.
Si vous n’utilisez pas de cellule photo (pour arrêter le portail en cas de franchissement) vous devez shunter l’entrée “Cell photo”.
La gestion des relais est faite par un ULN2003 (avec diodes de protections internes).
Les moteurs 230VAC “Star 500” du portail sont alimentés par les relais.
Chaque moteur dispose d’un commun (le neutre) et de deux phases (ouverture/fermeture).
Les contacts des relais sont montés en série afin d’éviter d’alimenter les deux phases en même temps ! en cas de dysfonctionnement des relais.
Le schémas de l’alimentation est classique, rien de compliqué, j’ai dissocié l’alimentation des relais de celle de l’Arduino pour éviter toute interférence.
Et, quand la bise fut venue sur les Terres Froides, mon amis fut réjoui de voir son portail s’ouvrir.

http://blog.ouiaremakers.com/wp-content/uploads/formidable/sketch_Portail_Remy_V4.2.ino

Vous aimez ce tutoriel ?


Soyez le premier à poster un commentaire pour Platine de commande pour portail.


Recevez une fois par mois les meilleurs tutoriels Technologie dans votre boîte mail




Gotronic

Voir l'espace DIY gotronic


S'inscrire:



En cliquant sur s'inscire, vous acceptez de respecter les conditions générales d'utilisation de Oui Are Makers.

  • Vues: 685
  • J'aime: 6