Un tabouret tressé coloré

Img 2637

Difficulté:

Nous avons décidé de participer au Challenge OuiareMakers en équipe: LaFarebricole sur le thème "Rouler, tisser, tresser, lier". Les exercices imposés, cela stimule la créativité! J'ai réalisé un tabouret à structure en métal, et dont l'assise est tressée de jolis fils colorés. 


Matériel

Materiaux 2
  • Fil tressé
  • Tige ronde d'acier

Etape 1 : Faire un gabarit pour cintrer le cadre d'assise

Avec un compas et une équerre à 90/30/60° on peut facilement tracer un hexagone. A chaque sommet, j'ai fixé un écrou qui va constituer le gabarit de cintrage.

Etape 2 : Cintrer l'assise

La structure est réalisée en tige d'acier de 7 mm de diamètre, que j'avais dans l'atelier, cintrée, avec des pied en 'épingle à cheveux', assemblée par soudage.

J'ai utilisé des pinces étau pour serrer le rond d'acier sur l'écrou, il en faut 2 au moins pour encastrer la tige. En mettant un tube autour de la tige que l'on veut cintrer, on peut avoir un bras de levier plus important et il est facile de cintrer.

Par contre il est difficile d'avoir un angle serré et on a plutot un rayon, qu'on essaye de faire le plus petit possible.

Au bout du compte, ce n'est pas trop loin du gabarit, un peu vrillé, mais cela doit pouvoir s'arranger.

Etape 3 : Souder l'assise

J'ai prévu de la surlongueur aux extrémités. J'ai rassemblé les deux extrémités avec une pince étau et je  les ai coupées ensemble, puis je les ai soudées en les maintenant dans l'étau.

Une fois le cadre soudé, on peut le déformer pour le rendre à peu près coplanaire.

Au bout du compte, le cadre est un peu plus grand que prévu, mais rien de pathologique. 

Etape 4 : Cintrer les pieds en épingle

J'ai utilisé le même principe d'écrous vissés sur la planche pour faire un gabarit, en fait un demi-gabarit, car j'ai utilisé un tracé pour déterminer l'angle.

Une fois les pieds cintrés, il faut les couper à la même longueur. Là aussi j'ai utilisé un tracé sur la planche, en superposant les pieds pour qu'ils soient identiques.

Etape 5 : Assembler les pieds et le cadre par soudage

Pour positionner les pieds sur le cadre, j'ai de nouveau utilisé des pinces étau, en m'assurant de la perpendicularité. Une fois pointé en position, on eut enlever la pince et finir de souder.

Les pieds en épingle dans ce diamètre de rond ne sont pas très rigides, d'autant plus soudés sur un cadre tel que celui là.

Pour rigidifier, j'ai soudé des traverses horizontales entre les pieds qui bloquent les déformations et rigidifient la structure.

En final, un peu de meulage pour rendre les soudure à peu près propres.

Etape 6 : Peinture de la structure

J'ai peint la structure à la bombe argentée en plusieurs couches. Même si la bombe est supposée protéger de la rouille, on n'obtient pas une protection équivalente aux meubles métalliques protégés par electro zingage et peinture cuite au four, pour mes futurs projets j'aimerais bien m'équiper pour peindre au four. 

En attendant, le tabouret devra rester protégé des intempéries. 

Etape 7 : Tressage de l'assise: les matériaux et le point de départ

L'assise est tressée de fils de polyester, de 5 mm, que j'ai trouvés dans une boutique ETSY spécialisée dans le macramé et le crochet, c'est la boutique Monomey Studio,de Simona. Celà vient de Lituanie.. Plein de couleurs sont disponibles, et ce n'est pas cher: 20€ les 200 m. 

Il faut simplement prévoir des projets pour les utiliser!

https://www.etsy.com/fr/listing/508738806/95-couleurs-en-macrame-cordon-chunky-fil?ref=shop_home_active_40

Celà a mis un peu de temps à arriver, et en 2 colis séparés qui ne sont pas arrivés en même temps. Je voyais les jours passer sans que mon projet n'avance, et celà m'a un peu stressé, j'avais même commencé à imaginer un motif à 2 couleurs, mais finalement la troisième couleur est arrivée.

J'ai choisi le bleu turquoise 51, le violet 50 et l'orange 215

Chaque couleur sera tissée entre deux cotés opposés de l'hexagone. Comme le rouleau de 200m ne passe pas dans la structure du siège, j'ai estimé la quantité nécessaire, mais sans couper... car je suis prudent.

Pour lier le fil à la structure métallique, j'ai utilisé des noeuds en tête d'alouette. Celà permet de tendre et bloquer chaque fil, et cela permet également d'avoir le fil toujours en partie supérieure, alors qu'en faisant un tour, le fil revient par dessous.

Etape 8 : Le bleu turquoise

La première couche est très facile à faire, il n'y a aucun obstacle. Par contre, au début on n'en finit pas de faire passer le fil d'un coté à l'autre...

Au bout du compte, comme j'ai bien tendu le fil, il occupait moins de place et avec le fil que j'avais déroulé, je n'occupais pas la totalité de l'espace.

Comme je n'avais pas coupé le fil de la bobine, j'ai pu décaler les noeuds et continuer par l'autre extrémité. J'ai 35 fils que je peux décomposer en 5 paquets de 7 fils.

Etape 9 : La deuxième couche: le violet

Pour cette deuxième couche, je connaissais le nombre de fils et j'ai pu couper le fil à la bonne longueur.

J'ai tressé avec la première couche, par paquets de 7 fils. La logique suivie est 1 au dessu puis 2 en dessous. Et le paquet de fils suivant, c'est la même logique, mais décalée de 1.

Les explications ne me paraissent pas claires, mais vous avez les photos.

Il devient plus dur de tendre le fil, car il faut déformer la couche bleue.

Etape 10 : La dernière couche orange.

L'idée de départ était de réaliser un tissage qui permette de visualiser des cubes en 3D, comme le projet de Marie Claire. Mais avec des fils cela ne fait pas comme avec des rubans, et je dois dire que j'ai mis un moment à trouver comment partir. .

Au bout du compte, j'ai compris qu'il ne fallait s'occuper que de la couche violette précédente, et appliquer le même principe 1 dessus et 2 dessous, mais j'ai été perturbé par le bleu turquoise au milieu. DF'ailleurs à la fin j'ai vu des 'erreurs', vous pouvez jouer à les chercher. Mais je n'ai pas eu le coeur de défaire et refaire. Cela ne se voit pas vraiment, mais on ne voit pas vraiment non plus les cubes en 3D, mais le motif de tissage est quand même sympa.

On pourrait penser qu'il est de plus en plus difficile de glisser les fils sous les autres fils tendus, mais j'ai vite vu qu'on pouvait utiliser les trous pour glisser le fil et le faire ensuite glisser jusqu'à sa position.

Cela prend quand même un moment

Etape 11 : Le résultat fini

Au bout du compte, l'assise est confortable, suffisamment rigide pour ne pas sentir la structure métallique, mais un peu souple quand même.

Quand aux couleurs, je vous laisse juge...

Et le soir, on voit de belles ombres.

Sources:


Vous aimez ce tutoriel ?


Coccinelle Demoiselle

19 juin 2018 à 12:59

Sympa que tu aies raconté aussi les problèmes de construction. la peur du paquet qui n'arrive pas, je connais. Le résultat est top. J'aurai peut-être mis plus de fils au départ. J'ai l'impression qu'il y a encorede la place.

Belle idée!

Choucroute

25 juin 2018 à 22:06

Bravo olivier trop sympa .


Recevez une fois par mois les meilleurs tutoriels Déco dans votre boîte mail




S'inscrire:


  • Vues: 143
  • J'aime: 28