Mini Borne d'arcade

Partager:

Difficulté:

Ah ! que de bons vieux souvenirs de pouvoir rejouer aux jeux vidéos de son enfance. Et quel plaisir de les faire découvrir aux plus jeunes et de partager ces moments tous ensemble.

Pour les jeux qui s'y prêtent, s'amuser sur une borne ou un bartop avec un stick arcade c'est encore mieux, mais le problème peux se situer au niveau du budget à y consacrer, trouver un endroit où l'installer, et s'il doit y rester (non déplaçable), qu'il s'accorde avec votre décoration intérieur... Pas forcément évident, surtout si c'est pour y jouer occasionnellement.

Partant de ce constat, j'ai plutôt décidé de me lancer dans la fabrication d'une version mini tout en m'inspirant de ce qui ce fait ici et là, avec pour objectif, d'être attentif au prix mais néanmoins utiliser des éléments de qualité, qu'elle soit bien fini, discrète et sobre, sur batterie avec une bonne autonomie et donc déplaçable ou rangeable facilement.

J'ai donc décidé de partir sur un Raspberry Pi 4 avec une distribution Recalbox car c'est vraiment accessible et très facile à mettre en œuvre. Et puis, le Pi 4 possédant nativement le wifi et le Bluetooth, il sera très facile de lui adjoindre une ou plusieurs manettes et/ou enceinte mais aussi de pouvoir rajouter des jeux, le tout sans aucun fil !

Pour le reste, l'écran sera une dalle IPS en Full HD, l'ensemble des contrôles de la marque Seimitsu, et la batterie sera un Anker 26800 mAh.

 

Matériel :

Budget : Non défini

  • 1 kit structure
  • 1 écran 12 pouces
  • 1 film décoratif
  • 1 kit son
  • 1 joystick
  • 1 powerbank
  • 1 raspberry pi 4
  • 8 boutons 24mm

Etape 1 : La structure

Pour la réaliser, j'ai eu recours a une CNC. En effet, réaliser quelque chose de soigné sans machine numérique m'aurait énormément compliqué la tâche.   

D'autant que je voulais réaliser un "kit" facile à monter et à démonter si besoin, avec des éléments qui s’emboîtent les uns dans les autres, donc sans visser ni coller les joues latérales avec la partie centrale. 

Un autre critère, était d'obtenir un effet entre la structure et la dalle de type "borderless". Pas de bords noir sur les deux cotés, ni sur le haut. Seule la partie basse en possède un, ceci afin de ne pas supprimer une partie visible de l'image par rapport à l'inclinaison de l'écran. 

Les joues latérales sont en bambou avec un vernis de protection. Le panel avant et l'arrière sont décorés avec un film vinyle type "covering carbon" (Pour un collage sans bulle, je conseille fortement d'appliquer au préalable sur le medium, un mastic soit au pistolet soit en aérosol et de poncer)

Etape 2 : L'assemblage

Cela commence par fixer le joystick et les boutons sur le panel, puis réaliser le câblage. Pour ce dernier, il faut faire courir un fil de masse en reliant une pin de chaque boutons et du joystick et également ramener un fil de chaque élément jusqu'au futur emplacement du Pi 4.

Ensuite, il faut installer les enceintes, les prises USB encastrable, le bouton d'allumage, la nappe sur l'écran.

Pour assembler la structure, il faut fixer les deux fermoir, puis poser une joue latérale à plat, positionner les éléments centraux et l’écran dans les fentes et refermer le tout avec l'autre joue. 

Enfin pour "verrouiller" l'ensemble, il suffit simplement de visser le "tirant". Ainsi en cas de modifications ou de problèmes, tout peux se désassembler très facilement et rapidement.

Etape 3 : Les interconnexions

L'espace intérieur n'étant pas très important, et voulant que les différentes cartes électroniques et autres éléments soient à minima "ordonnés" j'ai eu recours à l'impression 3d pour réaliser un support commun. 

Dans celui-ci il va falloir insérer le Powerbank (ce support ne sera pas vissé mais maintenu par un velcro adhésif), fixer cartes électroniques et le Raspberry Pi aux emplacements prévus, puis s'atteler aux raccordements du Gpio (pas de difficultés particulières, il suffit de bien suivre le schéma de câblage)

Concernant les autres raccordements, il faut relier les enceintes au petit amplificateur, l’écran à sa carte vidéo, puis cette dernière avec le Raspberry en HDMI , raccorder ensuite les prises USB pour recharger la batterie et communiquer avec l'extérieur, câbler le bouton de mise sous tension et enfin alimenter le tout en 5V. 

Dernière précision, voulant connaitre le niveau restant de la batterie, j'ai décidé d'utiliser de la fibre optique pour simplement déporter le signal lumineux du Powerbank. J'ai fais ce choix car je n'ai pas souhaité démonter et apporter une quelconque modification sur ce dernier pour des raisons de sécurité, 26000mAh de capacité ça peux être très dangereux.

Etape 4 : Préparer sa carte SD Recalbox

Rendez-vous sur le site officiel Recalbox dans la rubrique "créer sa recalbox" tout y est expliqué. Vous pouvez également vous rendre sur la chaîne YouTube ou pleins de tutoriels et d'explications vous attendent. 

Utilisant directement les ports GPIO du Raspberry, il faudra penser à activer les ports GPIO dans le fichier de configuration. Pour le modifier, allez dans le dossier de recalbox. Le fichier recalbox.conf est disponible dans le répertoire system

Dans recalbox.conf, il faut activer le pilote GPIO en réglant controllers.gpio.enabled sur 1 : controllers.gpio.enabled=1 

Site Recalbox : https://www.recalbox.com/fr/

YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCfcqrtnHwB84YQlVN75PRfQ 


Etape 5 : Résultat

Une chose est sûr ! les enfants adorent et pour les grands, et bien... ils revivent leur jeunesse l'espace d'un instant ! Et ça, c'est beau !

Partager:

Recevez une fois par mois les meilleurs tutoriels Déco dans votre boîte mail


Ces tutoriels devraient vous plaire

Redonnez vie à vos anciens ordinateurs avec Chrome OS
Arduino et Porte automatique de poulailler
Fabriquer une lampe à lave

Rin

Suivre

Vues: 14
J'aime: 0

Découvrez d'autres tutoriels de

Rin

Découvrez tous les tutoriels partagés sur Oui Are Makers

Powered by Oui Are Makers