Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Micro bartop par G. Quinet

Sauvegarder: J'aime

Partager:

Difficulté:

Après avoir réalisé un mini bartop totalement custom, et avoir eu à le transporter à plusieurs reprises ici et là, j’ai décidé de m’attaquer à un projet plus transportable. L’acquisition d’une machine cnc que j’ai équipé d’un laser pour la découpe de contreplaqué m’a permis de réaliser ce projet dont je vous livre ici les plans et partage la réalisation.

Matériel :

Budget : Non défini

  • 1 panneau arrière
  • 1 panneau inférieur
  • 1 autres panneaux
  • 1 panneau d'écran
  • 1 support écran
  • 1 panneau de boutons & joystick
  • 1 entretoises
  • 2 côté receveur
  • 2 côté plein
  • 4 support panneau inférieur
  • 4 support panneau arrière

Fichiers :

Etape 1 :

L’idée est ici de voir tout de suite à quoi on a affaire

quand on le voit, je suis donc parti sur une forme de bartop en miniature et suffisamment grande pour pouvoir y jouer seul.

Le second point voulu est de n’avoir à brancher qu’une seule prise pour pouvoir jouer, l’écran, la Raspberry pi et le son y sont donc intégré dès le design ainsi que les boutons et le joystick.

Evolution à prévoir, la possibilité de basculer l’affichage sur une TV pour exploiter des manettes Bluetooth et permettre de jouer à plusieurs sur un écran plus grand.

Après de multiples essais, les plans finaux sont donc ceux fournis sous forme de fichiers DXF (les fichiers gcode devant être adaptés plus ou moins à l’imprimante utilisée). En général, une fab lab saura exploiter ces fichiers.

  1. Panneau latéral interne
    Le panneau interne va recevoir toutes les encoches des

    autres panneaux pour le montage. De cette façon, par simple encollage puis emboitage le boitier pourra être monté de façon précise et sans erreur. C‘est sans aucun doute la partie qui aura demandé le plus d’effort et de contrôle (impression sur simple feuille pour vérifier le positionnement, panneau refait suite à une erreur de calcul d’angle etc.).

  2. Panneau latéral externe
    Le panneau externe va servir à offrir une surface propre pour la décoration du micro bartop à la fin. Il est simplement collé sur les 2 côté du micro bartop une fois celui bien assemblé et séché.
  3. Panneau boutons et joystick
    Ce panneau va recevoir tout les boutons et le joystick du joueur. C’est ce panneau qui à servi de point de départ au dimensionnement du micro bartop car il faut que le joueur soit à l’aise tout en ne prenant pas trop de place.
  4. Panneau d’écran et cadre support
    Le panneau d’écran a été conçu pour correspondre parfaitement à l’écran choisi. Bien évidemment, en cas de changement d’écran ces 2 panneaux seront à revoir.

    Le cadre support va permettre de positionner l’écran de manière certaine sans devoir chercher et tâtonner pendant des heures au moment du montage de l’écran.

  5. Panneau inférieur
    Le panneau inférieur va recevoir la Raspberry pi, son emplacement est donc prévu avec 4 fixations parfaitement adaptées pour cette dernière.

    Les 4 trous tout à fait à l’extérieur de chaque côté du panneau vont servir à fixer celui-ci en fin de montage tout en laissant la possibilité d’intervenir à l’intérieur en cas de besoin.

  6. Panneau arrière
    Le panneau arrière qui doit permettre d’alimenter le micro

    bartop, régler le volume du son et brancher des éléments USB sur la Raspberry a donc été pensé pour cela.
    On reconnait parfaitement le positionnement caractéristique des ports USB et réseau de la Raspberry pi 3 au centre en bas du panneau. Sur la droite, le plus gros trou va servir à fixer le connecteur d’alimentation 12v.
    Le trou de diamètre moyen plus haut laissera passer le potentiomètre de volume du son.
    Tout comme pour le panneau inférieur, les 4 petite trous sur chaque côté vont être utilisés pour fixer le panneau tout en permettant d’intervenir en cas de besoin.

  7. Autres panneaux
    Ici, nous avons, de bas en haut, le panneau frontal des

    boutons/joystick, le panneau horizontal qui se situe juste au-dessus de l’écran, le panneau frontal du haut et enfin, le panneau recevant les hauts parleurs qui se situe sur le haut du micro bartop.

  8. Supports panneaux arrière et inférieur
    Les fixations sont à réaliser en 4 exemplaires chacune. En effet, pour avoir quelque chose de solide, j’ai préféré offrir 1 cm de pénétration aux vis de fixation.

Etape 2 :

Une fois tous les fichiers générés, on passe la découpe laser. Selon le matériel utilisé (fablab, découpeuse perso etc.) il est possible de regrouper les différentes pièces pour optimiser la matière première.

  1. Vidéo 1
    Vous trouverez une petite et courte vidéo de ma découpeuse laser, fabriquée depuis une CNC améliorée, en action.
  2. Images 1-3
    Les contours des pièces sont forcément légèrement brûlés suite à la découpe. Pour un rendu plus propre et faciliter l’accroche des imprimés par la suite, un petit ponçage permet de retrouver la couleur naturelle du contreplaqué.
  3. Images 4-6
    Pour le montage il suffit, après avoir repéré les pièces selon les encoches des côtés, d’encoller les bords avant assemblage. Cependant, pour faciliter le montage il faut d’abord préparer le support d’écran, encoller les supports de panneaux par paire et coller les hauts parleurs sur le panneau supérieur. Cela simplifiera grandement le montage final.
  4. Image 7
    Une fois que ces éléments sont préparés, on commence par coller et laisser sécher les supports des panneaux arrière et inférieurs. Ceux-ci servent en effet à faciliter le montage du reste des panneaux.
  5. Images 8-10
    Il s’agit maintenant de passer à l’assemblage des autres panneaux. Pour cela, on commence par visser les panneaux inférieurs et arrières sur les supports que l’on vient de laisser sécher. Cela permet de maintenir en place les 2 côtés pendant le placement et séchage de la colle. Il suffit juste de faire un filet de colle à bois sur le côté des panneaux (et sur les tranches en contact avec d’autres panneaux) puis de les insérer dans les fentes prévues (éventuellement légèrement écarter les côtés pour que chaque panneau se glisse en position).

    ATTENTION, pour plus de facilité, ne coller qu’un seul côté à la fois 😉 autrement, vous risqueriez d’éprouver quelques difficultés pour passer aux panneaux suivants. Pour ma part, j’ai choisi de monter les boutons et le joystick sur le panneau des commandes avant de le coller avec le panneau frontal inférieur. Avant le séchage, il convient de retirer le surplus de colle, c’est bien plus facile que de le retirer quand celle-ci est sèche. Puis on colle le reste des panneaux sur le même procédé (j’ai choisi de coller tout le reste en une seule fois mais, sans aide, c’est un peu sportif de tout maintenir en place le temps de mettre le second côté en position :D Une fois sec, il ne reste plus qu’à encoller les arrêtes opposées (celles qui se trouvent en haut sur cette photo) avant de replacer le côté et de mettre en presse pour séchage. Une fois que tout est en place, encollez les panneaux latéraux pleins qui vont servir à la fois à renforcer le caisson et à avoir une face extérieur lisses pour la décoration finale du micro bartop.

  6. Image 11
    Le plus gros est fait, ça commence à prendre forme et maintenant il faut passer au câblage et mise en place de la Raspberry PI3.

    La Raspberry prend place au niveau des trous prévus sur le panneau inférieur, en plaçant entre le panneau et la carte des entretoises de 5mm afin de protéger les soudures de composants se trouvant en dessous. La carte en position dans son emplacement, on peut brancher les boutons et le joystick selon les indications fournies avec celui-ci sur le bus de la Raspberry. Pour faciliter un éventuel démontage, j’ai opté pour l’utilisation d’un bus tampon fait maison mais dont il existe des versions toutes faites ne nécessitant pas de soudure. Vous trouverez bien sûr la référence en fin de document.

  7. Image 12
    Ici, j’ai ajouté le câble USB -> micro USB pour l’alimentation, le jack qui ira à l’ampli et le court câble HDMI qui va se brancher à l’écran. Il ne reste plus qu’à (re)visser le panneau sur les supports et passer au panneau arrière.
  8. Image 13
    On commence ici par visser le potentiomètre de l’ampli dans le trou prévu. Cela permettra un remplacement de celui-ci contrairement à une première version que j’avais collé avec une colle bi composant.
  9. Image 14
    On visse la fiche d’alimentation dans le plus gros trou.

    Sur cette fiche, j’ai fait partir 2 paires de fils qui distribueront du 12v aux différents modules abaisseurs de tension pour la Raspberry, l’écran et l’ampli son.
    ATTENTION, pour l’ampli la tension est réglée à 3V3 car à 5V j’ai eu la désagréable surprise de voir fumer l’ampli dès qu’un peu trop de son arrive en entrée. Rassurez-vous, avec 3V3, le gain de l’ampli est largement suffisant.

  10. Images 15
    Pour le branchement de l’ampli et des alimentations, mes longueurs de fils sont un peu courtes et les haut-parleurs sont du coup un peu en tension, n’hésitez pas à faire 1,5 fois la hauteur du caisson pour avoir plus de facilité au montage/démontage.

Etape 3 :

Voilà, votre micro bartop est prêt à prendre vie, il ne reste

plus qu’à y installer une distribution spécifique et à configurer l’écran.

J’ai personnellement opté pour une distribution Batocera (batocera.org) qui fournit en beta toutes les nouveautés qui sont ensuite reprises par recalbox. Cela me permet d’avoir en primeur les évolutions majeures et ressemble de toute façon très très fortement à recalbox (logique puisque c’est le même développeur principal).

Libre à vous d’en choisir une autre 😉

Une fois l’image de l’os en place sur votre carte micro SD, vous êtes prêts à démarrer la configuration. Je vous conseille dans un premier temps de brancher la Raspberry sur un écran classique ou sur votre TV afin d’aller configurer le réseau et activer le SSH qui vous permet ensuite d’accéder au shell et d’uploader vos roms légales sur votre nouvelle console de retro gaming.

Une fois votre borne accessible sur votre réseau, utilisez votre outil préféré pour vous y connecter en SSH (sur linux avec la commande adaptée, sous windows, en utilisant putty).

Pour linux : ssh root@192.168.43.114

Le mot de passe par défaut est : linux

Sous windows/putty, entrez l’adresse IP que vous avez noté précédemment.

Il faut modifier le fichier config.txt pour paramétrer l’écran en utilisant les paramètres suivants :

  • hdmi_group=2
  • hdmi_mode=87
  • hdmi_cvt=1024 600 65 6 0 0 0
  • display_rotate=0
  • #max_usb_current=1
  • hdmi_drive=1
  • # comment to get jack audio
  • #hdmi_drive=2
  • # force hdmi while the tv can take time before sending the signal on the hdmi output
  • hdmi_force_hotplug=1
  • #hdmi_max_current=1

Sauvez et redémarrez, vous voilà prêts à jouer et ajouter vos roms (Ce ne sera pas traité ici car cela dépend de votre distribution et bien entendu il vous faut posséder les droits sur chaque jeu utilisé 😉).

Etape 4 :

Ampli audio :

https://www.amazon.fr/gp/product/B07PK8ZSN1/ref=pp...

Réducteur d’alimentation :

https://www.amazon.fr/gp/product/B008BHAOQO/ref=p...

Cable HDMI avec coude pour l’écran :

https://www.amazon.fr/gp/product/B07DCQV88Q/ref=p...

Fiche d’alimentation 12V :

https://www.amazon.fr/gp/product/B076MPR75F/ref=p...

Ecran lcd 7pouces :

https://www.amazon.fr/dp/B01HPV6RUS/ref=dp_prsubs...

Alimentation 12V 5A :

https://www.amazon.fr/LEDMO-Alimentation-Adaptate...

Kit joystick/boutons :

https://www.smallcab.net/joueur-c-89_63_245.html

Et bien sûr, du contreplaqué de 5mm pour le boitier. J'ai utilisé du contreplaqué de peuplier car ma découpeuse n'était pas assez puissante pour autre chose, mais selon votre outillage, vous pouvez faire votre propre choix.

Wahou bravo pour ce super projet et merci du partage !

Sauvegarder: J'aime

Partager:

Recevez une fois par mois les meilleurs tutoriels Déco dans votre boîte mail


Ces tutoriels devraient vous plaire

Table basse à partir de caisses à vin
Comment fabriquer un tableau aimanté géant
Distributeur de Céréales

Gregory Q

Suivre


J'aime: 2

Découvrez d'autres tutoriels de

Gregory Q

Découvrez tous les tutoriels partagés sur Oui Are Makers

Powered by Oui Are Makers