Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Fromage de tête

Sauvegarder: 1 J'aime

Partager:

Difficulté:

Tête de l’art


Dans la série : Puisque nous sommes des faiseurs, «débarrassons nous de l’industrie en le faisant nous même… et la catégorie «sanguinolons» la charcuterie chez soi, 1re leçon : le fromage de tête.

Matériel :

Budget : 1€

  • 1 tête de cochon
  • 1 bouteille de vin blanc
  • Sel
  • Thym
  • Noix muscade
  • Laurier
  • Romarin
  • Poivre en grain
  • Bouquet garni
  • </ul>

Etape 1 : Saumurage

Démonter la tête du porc grossièrement en séparant les mâchoires et en faisant du reste 2 gros morceaux. Mettre dans une saumure (100 g de sel par litre d’eau) avec ail, thym, romarin et laurier pendant 2 jours.

Etape 2 : Cuisson

Après 2 jours, on commence par désaler dans l’eau claire pendant 1 h pour garder le goût du salé sans que la quantité de sel résiduelle soit trop importante. On fait cuire la viande sans les oreilles ni la couenne, dans le vin blanc et de l’eau ou du bouillon (assez pour couvrir les morceaux) dans une grande casserole avec le poivre, le bouquet garni et la muscade.
La viande doit se détacher elle même des os après 1 à 2  h de cuisson. On peut alors récupérer la viande et trier patiemment les éclats d’os qui resteraient dedans. Couper les morceaux les plus gros. On peut faire un nouveau tri à la fin de cuisson. Cela permet de tailler des petits morceaux dans les couennes et de détecter les derniers os avec la viande en écrasant celle ci avec le flanc d’un tranchet
Remettre la viande dans le bouillon et y ajouter couenne et oreilles en morceaux. Le temps de cuisson restant dépend de la réduction du bouillon. On doit arriver au stade où il y a juste assez de bouillon pour araser la hauteur de viande.
Si besoin, faire réduire le bouillon seul à part et seulement à la fin, corriger l’assaisonnement en faisant attention, qu’une fois froid, cela supportera plus d’assaisonnement qu’à chaud.
La séparation des couennes et des oreilles permet de ne pas trop les cuire et de leur garder une bonne consistance. La règle est cuisson longue pour la viande qui doit s’effilocher d’elle même et cuisson moindre pour couennes et oreilles qu’on ne veut pas retrouver dans l’état de la viande.

Etape 3 : Prise en moules

Il suffit alors de verser le tout dans des moules pour avoir 24 h au frais après, un fromage ferme.
Le but du jeu est de juste remplir les interstices laissés par la viande et non de faire baigner la viande dans une grande quantité de gelée.
On peut ajouter carottes cuites, persil haché, cornichons en morceaux, pistaches, etc. suivant le goût de chacun et sa religion ou son humeur.
Le fromage de tête supporte très bien la congélation.

Ca a l'air bon

Sauvegarder: 1 J'aime

Partager:

Recevez une fois par mois les meilleurs tutoriels Déco dans votre boîte mail


Ces tutoriels devraient vous plaire

Faire son eau de vie de mirabelle maison
Filtre à café/thé réutilisable
Mes Happy Biscuits

Découvrez tous les tutoriels partagés sur Oui Are Makers

Powered by Oui Are Makers