Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Dans les coulisses de Zero Waste France

Aujourd’hui, on retrouve Marine Foulon, chargée de communication et du projet Défi “Rien de neuf” chez Zero Waste France, partenaire officiel du Challenge des Makers. Elle en dévoile un peu plus sur l’association qui milite sur la réduction des déchets et pour une meilleure gestion des ressources. Et surtout, elle vous donne de super conseils pour participer au Challenge des Makers !


Pouvez-vous présenter l’entreprise en quelques mots ? 

L’objectif de Zero Waste France est de généraliser la démarche zéro déchet, zéro gaspillage en la diffusant et en favorisant sa mise en place à toutes les échelles et dans tous les contextes : au bureau, à l’école, dans l’industrie, dans les restaurants, etc.

Qu’est-ce que le Défi “Rien de neuf” ? 

Le Défi “Rien de neuf invite les citoyens à essayer de ne pas acheter d’objets neufs pendant un an en se tournant vers des alternatives au neuf telles que l’achat d’occasion, la location, le do-it-yourself, l’emprunt, la réparation, etc. En 2019, le concept reste le même, mais l’association se fixe un objectif de 100 000 participants afin de réduire significativement le gaspillage des ressources. En effet, derrière chaque objet neuf, se cache une montagne de ressources, invisible pour son utilisateur final. Ce sont les ressources nécessaires à la production de l’objet. 

Pourquoi Zero Waste France a choisi d’être partenaire du Challenge des Makers cette année ?

Le Challenge des Makers permet de développer une alternative au neuf : le faire soi-même. Il incite à la fois des citoyens à passer à l’action dès maintenant en les invitant à proposer un projet DIY et permet de constituer une base de tutos utiles à toutes les personnes qui souhaiteraient fabriquer elles-mêmes leurs objets. Car le Défi, tout comme le Challenge des Makers, c’est aussi faire preuve de créativité (pour fabriquer des objets, pour dénicher les objets convoités…) et faire partie d’une communauté d’entraide, qui se partage des bonnes idées et des conseils pour consommer autrement. Zero Waste France valorisera particulièrement l’équipe qui utilisera le moins de ressources neuves possible (achetées d’occasion, récupérées auprès d’autres personnes…) pour le réaliser via le Prix “Rien de neuf”. 

Quels conseils pouvez-vous donner aux participants et/ ou à ceux qui n'osent pas se lancer dans le Challenge ? 

Quelle différence entre fabriquer un objet soi-même et l’acheter tout fait ? La fierté ! Dans ce genre de défis, il n’y a pas d’échec : l’important c’est d’essayer. C’est une démarche, on commence par se poser plein de questions, par regarder des tutos, par trouver les matières premières, puis on met les mains à la pâte jusqu’à peut-être un jour devenir un ou une pro de la fabrication. Laissez-vous surprendre par votre créativité !

En quoi le “faire”, selon vous, peut avoir un impact positif sur l’environnement et la société ?   

En fabriquant soi-même un objet, on évite d’acheter un objet neuf et d’engendrer tout le processus de fabrication qui va avec : extraction des matières premières, transport, assemblage, distribution… On contribue ainsi à la réduction du gaspillage des ressources (matières, eau, énergie...). 

Quelles créations vous ont marqué pour inspirer les créatifs dans la thématique du zéro déchets, de l'upcycling ?  

Voici quelques exemples d’objets fabriqués par les participants au Défi “Rien de neuf” : 


Merci à Marine d'avoir répondu à nos petites questions et particulièrement, nous remercions Zero Waste France d'être notre partenaire officiel du Challenge des Makers 2019. 

D'ailleurs vous avez jusqu'au 13 mai pour vous inscrire, c'est par ici !


Ces articles pourraient vous intéresser

Découvrez tous les tutoriels partagés sur Oui Are Makers

Powered by Oui Are Makers