Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Dans les coulisses de Marie Claire Idées

Aujourd’hui, on retrouve Solène du Potet – Bonnet, responsable éditoriale du site internet Marie Claire Idées, partenaire officiel du Challenge des Makers. Elle en dévoile un peu plus sur le magazine incontournable des loisirs créatifs et du DIY. Et surtout, elle vous donne de super conseils pour participer au Challenge des Makers !



Pouvez-vous présenter l’entreprise en quelques mots ? 

Il y a une vraie volonté de donner envie à chacun de créer des choses et ainsi de revenir aux choses simples de la vie. Arrêter de surconsommer en fabriquant soi même et en utilisant des éléments de récup. Il est important de prendre du temps pour se déconnecter de nos quotidiens mouvementés et trop digitalisés. 

Quelle est l’actualité du moment chez Marie Claire Idées ?

Une envie d’être toujours plus proches de notre communauté avec des rendez-vous sur Instagram et des ateliers DIY.

Pourquoi Marie Claire Idées a choisi d’être partenaire du Challenge des Makers cette année ?

C’est une belle initiative de Oui Are Makers de motiver chacun et chacune d’entre nous à créer de nouvelles-choses. Pas besoin d’avoir des super pouvoirs pour fabriquer des choses à l’aide de ses 10 doigts.  On peut tous s’y mettre ! 

Quels conseils pouvez-vous donner aux participants et / ou à ceux qui n'osent pas se lancer dans le Challenge ?

Créer est un réel épanouissement. Cela donne confiance en soi et c’est un réel moment de déconnexion. C’est également l’occasion de découvrir de nouvelles-choses sur soi et pouvoir faire de belles rencontres. Il faut oser et ne pas avoir peur de rater, car ce sont toutes les petites imperfections qui font la beauté de chaque créations et les rendent uniques…

Quelle est votre vision du DIY ? Comment percevez vous les tendance DIY d'aujourd’hui et notamment au sein de la communauté Marie Claire Idées ?

Le DIY est un vent de fraîcheur dans nos quotidiens mouvementés. Une bonne façon de se déconnecter (digital détox). Fabriquer des choses soi-même permet de lutter contre la surconsommation et le gaspillage. C’est à ce moment-là que l’on prend conscience du temps et de l’énergie fournie pour fabriquer des choses. D’autre part, on peut redonner vie à des objets oubliés et choisir des matières écologiques.

Tricot réalisé par Solene (photo de son Instagram)

Partagez-nous des créations qui vous ont marqué pour inspirer les créatifs ?  

Une de mes grandes inspirations du moment est le zéro déchet. Fabriquer tous les accessoires qui contribuent à limiter les déchets tel que les lingettes démaquillantes, les produits cosmétiques ou les produits de ménage naturels…

 Lessive maison (photo instagram de Solene)
Sac en vrac (photo instagram de Solene)


Merci à Solene d'avoir répondu à nos petites questions et particulièrement, nous remercions Marie Claire Idées d'être notre partenaire officiel du Challenge des Makers 2019. 

D'ailleurs vous avez jusqu'au 13 mai pour vous inscrire, c'est par ici !


Ces articles pourraient vous intéresser

Découvrez tous les tutoriels partagés sur Oui Are Makers

Powered by Oui Are Makers